Décès d’Abass Bonfoh : Faure Gnassingbé rend hommage à un « illustre...

Décès d’Abass Bonfoh : Faure Gnassingbé rend hommage à un « illustre homme d’Etat »

SHARE
Faure Gnassingbé (Image d’illustration ©Archives)
image_pdfimage_print

La Présidence de la République réagit suite à la disparition de l’ancien chef d’Etat et ancien président de l’Assemblée Nationale, Hadj Abass Bonfoh.

« C’est avec une profonde émotion et une grande affliction que nous avons appris le décès de El Hadj Abass Bonfoh, ancien Chef d’Etat, ancien président de l’Assemblée Nationale, décès survenu dans la nuit du mardi 29 juin au mercredi 30 juin 2021 dans son village natal. En cette douloureuse circonstance, le Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé tient à rendre un hommage appuyé à cet illustre homme d’Etat qui a occupé de hautes charges à un moment crucial de la vie de notre pays », indique un communiqué de la Présidence en date de ce jeudi.

« Avec sa disparition, le Togo perd un de ses dignes et valeureux fils dont l’engagement sans faille, le patriotisme, le don de soi ont toujours guidé ses actions au service de son pays », lit-on dans le document.

Le chef de l’Etat a également saisi l’occasion pour exprimer au nom du peuple togolais, ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée.

Pour rappel, El Hadj Abass Bonfoh, 73 ans, a été ancien président intérimaire du Togo du 25 février au 14 mai 2005, suite au décès le 05 février 2005 du chef de l’Etat d’alors, Général Gnassingbé Eyadéma.

Il aura également été un fervent membre du Rassemblement du peuple togolais (RPT) devenu Union pour la République UNIR (parti au pouvoir), et un des artisans dans la prise de pouvoir de Faure Gnassingbé en 2005.

C’est en 1999 qu’El Hadj Abass Bonfoh a intégré le Parlement, avant d’accéder à la vice-présidence de l’Institution en 2002, puis à la présidence en 2005, poste qu’il occupera jusqu’en 2013.

La Rédaction