Délégués Pays du HCTE : Ce qui justifie les 45 sièges accordés...

Délégués Pays du HCTE : Ce qui justifie les 45 sièges accordés à la diaspora togolaise en Afrique

SHARE
Le Ministre Robert Dussey
image_pdfimage_print

Depuis le 15 juillet 2019, le processus d’élection des Délégués Pays du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) a été enclenché. Au total 77 sièges sont à pourvoir dont 45 pour la diaspora togolaise en Afrique. Un chiffre qui ne devrait pas étonner au regard du volume des transferts de fonds de ces Togolais présents sur le continent vers leur  pays d’origine, le Togo.

En effet selon la Banque Mondiale, en 2015, les fonds transférés par la diaspora vers le Togo s’élève à 427 millions de dollars US. En tête de classement par pays (les 5 premiers) au sujet de ces transferts, on compte les Togolais vivants au Ghana (25,8 %), au Nigéria (22 %), en France (10,3 %),  en Côte d’Ivoire (9,8 %)  et au Bénin (7,3 %).

Les Togolais vivants au Gabon occupent la 6è position, suivis de ceux d’Allemagne (7è) du Burkina Faso (8è), de l’Italie (9è) et de la Belgique (10è).

C’est dire que la diaspora togolaise en Afrique est l’une des plus dynamiques en termes de transfert de fonds au pays, même si d’une manière générale, les Togolais vivants à l’étranger font partie des diasporas les plus actives en Afrique, toujours en matière d’envoi de fonds, selon l’étude en 2018 de la Banque Mondiale sur la migration et le développement.

Par ailleurs, la diaspora togolaise présente sur le continent représente selon les statistiques, les 2/3 de tous les Togolais vivants à l’extérieur.

Le projet du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur vise entre autres, à rassembler tous les ressortissants togolais résidant à l’étranger sans distinction, à promouvoir partout la défense de leurs droits et intérêts, à favoriser et à valoriser la contribution des Togolais de l’extérieur dans tous les aspects du développement économique, environnemental, social et culturel, à assurer la participation active de la diaspora aux affaires publiques du Togo et à apporter les secours nécessaires aux Togolais de l’extérieur en situation difficile. Il a été officiellement lancé le 02 juillet 2019 à Lomé par le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur, Prof. Robert Dussey.

« Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur sera un organe consultatif de statut associatif, non partisan, non discriminatoire et à but non lucratif. Il ne sera affilié à aucune obédience confessionnelle, philosophique ou politique (…) ; il n’est nullement question d’utiliser les données personnelles des Togolais de l’extérieur à des fins quelconques ; les procédures prévues dans le processus électoral du HCTE visent à s’assurer de la nationalité togolaise des électeurs et des candidats aux postes de Délégués Pays du HCTE », rassure le Ministère des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur.

David SOKLOU