Dématérialisation complète des opérations liées au commerce transfrontalier au Togo

Dématérialisation complète des opérations liées au commerce transfrontalier au Togo

SHARE
Débarquement de marchandises au Port de Lomé
image_pdfimage_print

Conscient du rôle capital de la facilitation des échanges dans l’amélioration du climat des affaires, le gouvernement a initié au cours de l’année 2019, d’importantes réformes en matière du commerce transfrontalier. Ces réformes visent à renforcer des procédures à travers la dématérialisation complète des différentes opérations, ceci via le Guichet unique pour les opérations horizontales et au sein des administrations pour les opérations verticales.

Au rang des initiatives prises notamment à l’exportation, on note la dématérialisation du certificat d’origine qui s’obtient en moyenne en 5 heures contre 48h voire 72h auparavant. Une performance rendue possible grâce à l’interconnexion des services des douanes, de la chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) et la direction de l’industrie du Ministère en charge de l’industrie.

A l’importation, il faut souligner la réduction du délai d’attente pour le passage des marchandises au scanner de Lomé Container Terminal (LCT), grâce à un fonctionnement 24h/24.

D’autres réformes ont été également mises en œuvre dans le souci de faciliter le commerce transfrontalier. Il s’agit entre autres de la mise en ligne de la déclaration dans Sydonia World, la suppression de la taxe pour escorte et l’interconnexion du Guichet Unique du Commerce Extérieur (GUCE) avec la plateforme douanière dans le but de simplifier davantage les procédures de dédouanement des marchandises et faciliter le paiement électronique des factures via l’une des trois (03) banques à savoir l’UTB, Ecobank et la BTCI.

Il est à  cet effet désormais possible aux commissionnaires en douane agréés, consignataires, importateurs/exportateurs d’envoyer électroniquement dans le logiciel Sydonia World, la déclaration en détails ainsi que les originaux des documents de dédouanement.

La dématérialisation a ainsi permis de délivrer en ligne divers documents notamment le bon à conduire, le bon à embarquer, le bon à enlever, le bon à entreposer, le bon à expédier, le bon à sortir de MAD, le bon à sortir d’entrepôt, le bon pour AT, le certificat de visite, le bulletin de liquidation.

Il faut préciser que le port autonome reste selon le dernier rapport de classement des ports de la sous-région. Hub naturel d’entrée en Afrique de l’ouest, il le premier port à conteneur de la sous-région devant Lagos (Nigeria).

David S.