Des élues locales à l’école du leadership politique à Atakpamé

Des élues locales à l’école du leadership politique à Atakpamé

SHARE
Une image des participantes à l’atelier
image_pdfimage_print

Les femmes et jeunes filles conseillères locales issues des municipales du 30 juin dernier de la région des plateaux ont entamé ce 26 mai à Atakpamé, un atelier de renforcement de capacité en leadership  politique autour du thème central : « développement économique local et gestion financière ».

Il s’agit d’une académie de formation initiée par le Groupe de réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement (GF2D/CRIFF) en partenariat avec la Fondation Hanns Seidel.

L’objectif est de permettre aux bénéficiaires directes de s’interroger sur la place qu’elle accordent dans leurs stratégies et plans de développement local, aux questions telles que l’accès à une éducation complète et de qualité, le droit à la santé sexuelle et de la reproduction, l’accès des femmes aux ressources productives notamment la terre, le crédit et subventions des AGRs pour les couches les plus vulnérables entre autres.

Au cours des trois jours de travaux, les débats porteront également sur des questions de gouvernance locale à l’heure des techniques de l’information et de la communication, l’attractivité des territoires, les ressources financières des communes, les principes de passation de marchés publics, de même que le rôle des élus locaux dans la résilience des communautés.

La secrétaire générale du GF2D, Mme Michèle Noussoessi Aguey a en présence du représentant du maire de la commune Ogou1 M. Pinizi Essohanam souligné que la participation politique des femmes est encouragée pour non seulement l’amélioration du taux de représentation des femmes dans les sphères de prise de décision, mais également pour des raisons de justice sociale, d’efficacité, de démocratie et de légitimité.

En remerciant le partenaire pour son appui, Mme Michèle Noussoessi Aguey a ajouté qu’il est nécessaire qu’en ces périodes où elles envisagent la reconstruction post Covid, que leurs initiatives puissent tenir compte des intérêts stratégiques des femmes et filles.

Il faut souligner que la région des plateaux est la deuxième étape du programme annuel de la GF2D. Ce projet de formation cible les femmes et filles élues conseillères résident à  Lomé et dans les cinq régions économiques du pays.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard Nomanyo