Des leaders religieux de la Commune de Lomé et de Kpalimé en...

Des leaders religieux de la Commune de Lomé et de Kpalimé en formation sur les valeurs de paix et de non-violence

SHARE
Photo de famille
Photo de famille
image_pdfimage_print

Une cinquantaine de leaders religieux de toute confession composés des chrétiens, des musulmans ainsi que des prêtres traditionnels venus de Lomé Commune et de Kpalimé ont entamé ce lundi une formation de deux jours sur les valeurs de paix et de non-violence. Initiée par la branche togolaise du Réseau Ouest Africain pour l’Edification et la Paix (WANEP TOGO), cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en ouvre de la phase IV du Projet « Education à la Paix, à la Non-violence et à la Justice Sociale » (EPNV-JS), financé par  Pain pour le Monde (BrotFÜr die Weit).

La formation qui se déroule à Kpalimé (environ 120 km au nord ouest de Lomé), vise à renforcer les capacités de ces leaders religieux sur les valeurs de paix, de non-violence et de justice sociale, afin qu’ils puissent relayer les informations auprès de leurs fidèles.

De façon spécifique, il s’agit d’outiller les leaders religieux identifiés sur les valeurs de paix et de non-violence, en vue de sensibiliser à leur tour, une fois de retour dans leurs lieux de cultes et de prière, leurs fidèles sur l’importance de l’adoption des comportements de paix, de non- violence et de justice sociale.

Pour Roger Komi MOGLO (Responsable des programmes de Suivi et évaluation à WANEP-TOGO), les leaders religieux ont une grande influence sur leurs communautés respectives.

« Ils ont un impact sur leur fidèles, et c’est pour cela que nous nous appuyons sur eux, ils peuvent nous aider à véhiculer facilement les valeurs de paix, et de non-violences dans leurs églises, mosquées et dans les couvents », a-t-il souligné.

« A la suite de cette formation, nous allons faire un suivi, parce que les leaders religieux que nous formons aujourd’hui vont organiser des causeries-éducatives, des séances de sensibilisation dans leurs communautés, ou avec des fidèles que ce soit dans les mosquées ou dans les couvents, pour leur transmettre les informations reçues au cours de la formation », a expliqué M. MOGLO.

« A la suite de cela, les fidèles pourront changer de comportements pour que nos objectif soient atteints, c’est-à-dire, la réduction de la violence dans les rues, dans les communautés, dans les maisons », a-t-il ajouté.

L’imam de la Mosquée centrale de Kpalimé Salifou Moussa, a pour sa part salué cette initiative de WANEP-TOGO, qui selon lui, permettra de renforcer le bien-être de leurs fidèles. Pour lui, la paix, la non-violence et la justice sociale demeurent « un gage incontournable pour la société humaine ». « Aucune communauté ne peut progresser ni avancer sans la paix, la tolérance et la justice », a-t-il indiqué.

Durant deux jours, les participants plancheront sur plusieurs modules tels que « Compréhension et Analyse du conflit et du contexte », « Compréhension et conséquences des violences »,  « les techniques de résolution pacifique des conflits : la communication non-violente » et « les techniques de résolution pacifique des conflits : la négociation et la médiation ».

Soulignons que WANEP-Togo  a pour but de contribuer à la consolidation de la paix dans une approche de non-violence et de tolérance.

De notre correspondant à Kpalimé, Mensah ASSOGBAGUE