Des opportunités de business dans la filière bétail-viande au Togo

Des opportunités de business dans la filière bétail-viande au Togo

SHARE
image_pdfimage_print

Il existe de grandes opportunités de business dans la filière bétail-viande au Togo. Cette réalité a été encore une fois mise en évidence à l’occasion des journées promotionnelles du bétail tenue du 23 au 25 décembre dernier sur le site de Dégomé-Togblékopé dans la banlieue nord de Lomé.

Selon le ministre Noël Bataka en charge de la production animale et halieutique, quand on parle de la filière bétail et viande, on parle aussi bien de la viande, du lait et d’un ensemble de sous produits à base du lait et de la viande qui peuvent faire en effet, l’objet d’investissement de la par des entrepreneurs et les professionnels.

« Le togolais a du génie, le potentiel pour le développement de l’élevage est là (…) ; Aujourd’hui nous remarquons des animaux de grande conformation qui peuvent être vendus pour les moutons jusqu’à 300.000 F voire 500.000 F. Nous avons vu des bœufs qui peuvent être vendus à 800.000 F voir un (01) million. Imaginer que des jeunes se spécialisent dans ces genres d’activités, ils vont devenir des millionnaires aussi aisément », a expliqué le ministre Bataka.

« Il y a aussi un grand défi qui est celui de l’alimentation. Le défi pour les éleveurs c’est de trouver des aliments pour pouvoir conduire leurs animaux dans des parcs afin d’éviter des conflits avec les agriculteurs. Ce sont aussi là des opportunités d’affaires pour les jeunes qui peuvent se spécialiser dans des entreprises et industries d’aliment pour bétail et là, ils auront tout naturellement des éleveurs comme client et ainsi moderniser la chaines de valeur de la filière bétail-viande », a-t-il ajouté.

Définie comme l’ensemble des activités et processus de production, de transformation, de commercialisation et de consommation du bétail et produits dérivés, la filière bétail-viande englobe plusieurs branches d’activités avec divers acteurs intervenant dans leur accomplissement.

Il faut souligner qu’au Togo, l’agriculture reste le moteur du développement du pays à travers les objectifs fixés dans le Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN). Le secteur agricole occupe plus de 65 % de la population active et sa contribution au Produit Intérieur Brut (PIB) national est de 40,64 %. La contribution du sous-secteur de l’élevage représente 16,56 pour cent du PIB agricole et 6,73 pour cent du PIB national selon les statistiques.

David S.