Des soldats togolais blessés dans une attaque au Mali, 9 dans un...

Des soldats togolais blessés dans une attaque au Mali, 9 dans un état grave (Gouvernement)

SHARE
Image d’un casque bleu togolais (Image d’illustration)
Image d’un casque bleu togolais (Image d’illustration)
image_pdfimage_print

Une vingtaine de soldats togolais blessés dont neuf (09) dans un état grave : c’est le bilan d’une attaque kamikaze subi ce mercredi 10 février par un contingent togolais de la MINUSMA stationné à Kéréna (Mali) vers sept (7) heures du matin.

Selon le gouvernement togolais, cette « action d’envergure » visait en premier lieu la cuve à carburant et a été suivie de tirs nourris pendant près d’une heure. La vigilante réaction des soldats togolais a permis de repousser l’attaque.

Les blessés sont pris en charge par les services compétents.

Cette nouvelle attaque fait suite à deux autres notamment celle du 28 janvier 2021 où le véhicule d’une relève a sauté sur un engin explosif à Talas occasionnant 4 blessés dont 1 grave et celle du 29 janvier 2021 avec un obus qui a été tiré sur le poste de commandement togolais à Douentza.

Depuis Pya (Kozah) où il présidait le Conseil des ministres, le chef de l’État Faure Gnassingbé a au nom du peuple togolais et en son nom personnel exprimé sa sympathie aux soldats blessés.

Le Conseil des ministres a par ailleurs adressé ses vœux de prompt rétablissement aux blessés et invité l’ensemble de la population à les porter dans leurs prières quotidiennes.

Dans un communiqué, le chef de la MINUSMA, M. Mahamat Saleh ANNADIF a condamné fermement une « attaque lâche contre les soldats de la paix ».

« Nous menons depuis plusieurs mois de nombreuses opérations de sécurisation dans cette partie du Mali, dont l’objectif principal est de contribuer à réduire les violences sur les populations, à ramener le calme dans les zones où les tensions communautaires sont signalées, et à réduire la menace des engins explosifs improvisés, comme c’est le cas dans la région de Douentza. Ces opérations dérangent les ennemis de la paix, mais nous restons engagés aux côtés des maliens, pour les maliens » a-t-il indiqué.

David Soklou