Développement : La politique de Faure Gnassingbé au centre d’une rencontre d’échange...

Développement : La politique de Faure Gnassingbé au centre d’une rencontre d’échange à Nangbéto (OGOU)

SHARE
Une vue des officiels
Une vue des officiels
image_pdfimage_print

Les associations Jeunesse en Action pour le Bien être du canton d’Akparé (JABECA) et celle des Jeunes en Action pour le Développement du canton de Katoré (AJAD/CK) ont organisé ce 19 Mai à Nangbéto, (localité située à une quarantaine de Km environ au Sud-Est d’Atakpamé dans la préfecture de l’Ogou), une rencontre citoyenne à l’endroit de la jeunesse desdits cantons sur la politique de développement du chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Cette rencontre appuyée par l’Association Action Humanitaire contre l’Oppression des Femmes en Afrique (AHOFA) a pour objectif d’amener les jeunes de ces localités à adhérer à la politique de développement du Président de la République. Elle vise également à échanger avec les populations des deux cantons sur les pistes de solutions aux problèmes et difficultés qui gangrènent leurs milieux.

Le représentant du bureau des deux associations, M. Fontodji John Mensah a échangé avec les populations sur le développement intégral de ces cantons. Il a sollicité le soutien et les conseils des uns et des autres pour la conduite des actions de développement dans le milieu.

Fontodji John Mensah a par ailleurs rendu un vibrant hommage au chef de l’Etat qui selon lui, ne ménage aucun effort lorsqu’il s’agit d’un avenir radieux de la jeunesse Togolaise en générale et celle de l’Ogou en particulier. Il a cité en guise d’exemple, le projet d’électrification et de construction d’un château d’eau à Akparé ainsi que le réaménagement de la route Akparé-Kpakpo aboutissant à Atakpamé (chef lieu de la région des Plateaux). Il n’a pas manqué de formuler une doléance, celle de l’érection d’Akparé en commune rurale suivant les clauses de la décentralisation.

Le point focal de l’association AHOFA, M. Fandonougbo A. Fakos a pour sa part indiqué que tout le monde sans distinction est concerné quand on parle de développement et de progrès et c’est la jeunesse qui est au cœur de l’action. Il a expliqué que c’est aussi la vision du chef de l’Etat qui cherche à faire plus et mieux notamment avec le Plan National de Développement (PND). L’objectif, dit-il, est de parvenir à ce que le développement, la richesse et la prospérité partagée puissent atteindre tout les coins du pays y compris Akparé et Katoré.

Il a pour finir invité ses interlocuteurs à réfléchir aux élections locales prochaines, en se fraternisant et à rester solidaire en toutes choses tout en ramenant vers eux, ceux qui ne sont pas du même avis qu’eux par le dialogue pour que le PND soit une réussite pour un développement encore plus dynamique au Togo.

« Si nous sommes soudés et vigilants, personne ne pourra s’infiltrer dans nos villes ou villages pour remplacer notre volonté de développement par la violence, l’extrémisme et le terrorisme », a-t-il ajouté.

Les associations JABECA et AJAD/CK sont respectivement créées en décembre 2013 et novembre 2014. Elles ambitionnent œuvrer pour le développement de leurs localités en suscitant chez les populations locales l’esprit participatif.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard Nomanyo