Doing Business : les performances du Togo saluées par la Russie

Doing Business : les performances du Togo saluées par la Russie

SHARE
Les ministres Serguei LAVROV et Robert Dussey
image_pdfimage_print

Les différentes réformes engagées par le Togo et les performances du pays mises en exergue par le rapport 2020 du « Doing business » continuent de faire des échos au delà des frontières africaines. Au nom de son gouvernement, le ministre russe Serguei LAVROV a saisi l’occasion d’une rencontre d’échange tenue le 15 février à Munich avec son homologue togolais Robert Dussey, pour adresser ses félicitations au gouvernement togolais pour les prouesses enregistrées. Dans la foulée, il est annoncé l’organisation d’un forum économique entre le Togo et Russie, auquel prendront part les opérateurs économiques des deux pays.

Le rapport 2020 du « Doing business » classe en effet le Togo en position de premier pays réformateur en Afrique et troisième au plan mondial en matière de réformes économiques. Le prochain forum économique annoncé entre le Togo et la Russie vise notamment à renforcer et promouvoir leurs relations économiques entre les deux pays.

Dans leurs discussions sur les questions bilatérales, les ministres Robert DUSSEY et Serguei LAVROV se sont félicités de l’excellente qualité des relations de coopération et de partenariat qui existent entre leurs deux pays et ont convenu de les diversifier tout en les renforçant au mieux.

Au sujet des questions d’ordre international, le patron de la diplomatie togolaise a apprécié la nouvelle dynamique qui caractérise les relations entre l’Afrique et la Russie, marquée par la tenue du Sommet Russie-Afrique de Sotchi le 23 octobre 2019.

En ce qui concerne les questions relatives à la paix et la sécurité, les deux ministres ont porté leur attention sur les situations de crise et de conflit en Afrique et particulièrement dans le Sahel et en Afrique de l’ouest. Ils ont à cet effet réitéré l’engagement de leurs pays à continuer à agir activement en faveur de la paix et, pour ce faire, en ont appelé au règlement pacifique des différends.

David S.