Dysfonctionnements sur les services T-Money : L’ARCEP ouvre une procédure de sanction...

Dysfonctionnements sur les services T-Money : L’ARCEP ouvre une procédure de sanction contre Togo Cellulaire

SHARE
image_pdfimage_print

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) vient d’ouvrir une procédure de sanction contre Togo Cellulaire, une entité du Groupe TogoCom pour désagréments et dysfonctionnements graves sur les services de transfert d’argent T-Money et défaut d’information à l’endroit des consommateurs, ceci en violation des clauses de leurs cahiers de charges.

Dans un communiqué en date de ce 25 novembre, l’ARCEP explique en effet qu’aux termes de l’article 27.1, l’opérateur a l’obligation d’assurer la disponibilité permanente, continue et régulière des services autorisés et l’adaptation permanente des moyens qu’il met en œuvre.

En ce qui concerne l’obligation d’information, souligne l’institution, l’article 37.4 stipule qu’ « en cas de perturbation ou d’interruption dans la fourniture des services d’une durée de plus de deux heures, l’opérateur doit en informer ses clients sur la nature du problème et le délai approximatif dans lequel le service sera rétabli ».

L’ARCEP informe avoir interpelée le 17 novembre dernier, Togo Cellulaire en vue de s’expliquer non seulement sur les causes de ces défaillances qui nuisent gravement à la qualité des services via le canal USSD, mais aussi sur les mesures prises pour y remédier, étant entendu que la société n’a informé ni l’Autorité de régulation, ni ses clients.

« Les explications fournies par Togo Cellulaire ont été jugées irrecevables par l’ARCEP, qui a ainsi décidé d’ouvrir une procédure de sanction à son encontre », lit-on dans le communiqué de l’ARCEP.

La Rédaction