Échange de bonnes pratiques entre parlementaires africains et chinois

Échange de bonnes pratiques entre parlementaires africains et chinois

SHARE
Mme Ibrahima Mémounatou lors des travaux
image_pdfimage_print

« L’exploration et la pratique de la démocratie des organes législatifs Chinois et Africains » : c’est le thème au centre d’un séminaire virtuel tenu ce mardi 26 avril, et auquel ont pris part des parlementaires togolais et ceux des autres pays africains francophones, de même que l’Assemblée nationale populaire de Chine (ANPC).

A ces échanges, l’Assemblée nationale Togolaise a été représentée par les honorables Tétou Torou, Ihou Attigbe et Ibrahima Mémounatou, 2ème Vice-présidente de l’Assemblée nationale, Présidente du groupe parlementaire d’amitié Togo-Chine, porte-parole de la délégation.

La rencontre s’inscrit dans la continuité du partenariat fraternel et fructueux entre la Chine et l’Afrique. Elle vise à consolider les relations de coopération et d’amitié et pour favoriser l’échange de bonnes pratiques et d’expériences en vue d’une meilleure édification du processus législatif.

Les travaux ont permis aux différents parlements représentés de cerner les nuances, les différences et les similitudes de leurs différentes pratiques législatives à travers les thèmes développés dont la manifestation de la volonté du peuple dans la législation, le contrôle parlementaire de l’activité gouvernementale avec plusieurs variantes.

Séminaire virtuel

La Présidente du groupe parlementaire d’amitié Togo-Chine a fait lors de la séance une présentation sur le sous-thème : « Défense de la primauté du peuple dans la supervision » où elle a mis en relief « la Constitution et le Règlement intérieur qui offrent à l’Assemblée nationale, une multitude de dispositions pour défendre les intérêts du peuple ».

Ceci à travers le contrôle a priori  à travers le document d’orientation budgétaire (DOB) et l’étude du projet de loi de finances et le contrôle a posteriori dont entre autres les lois de règlements, les questions sous différentes formes (écrite, orale et d’actualité), les commissions parlementaires d’enquête et de contrôle, les interpellations.

« Un contrôle parlementaire efficace assure une défense véritable des intérêts du peuple et veille au mieux-être de la population », a ajouté Ibrahima Mémounatou pour qui le thème de ce séminaire s’inscrit dans une démarche collective de mobilisation des énergies nécessaires à la construction d’une communauté de destin sino-africaine.

David S.