Économie : D’importantes décisions à l’issue de la réunion des ministres de...

Économie : D’importantes décisions à l’issue de la réunion des ministres de la zone Franc

SHARE
Réunion des ministres de la Zone franc (©ROT)
image_pdfimage_print

Réunis cette semaine à Paris, les ministres de la zone Franc ont réaffirmé leur engagement d’œuvrer pour le développement de la Zone et de mettre en œuvre ded politiques économiques soutenables axées sur la diversification économique et le renforcement de la mobilisation des ressources domestiques.

Les participants à cette réunion tenue dans un contexte économique marqué par une reprise de la croissance à l’échelle du continent africain, ont insisté sur la nécessité de mettre en œuvre les plans de réformes structurelles agréés dans le cadre des programmes mis en œuvre avec le FMI afin d’améliorer la situation macroéconomique, de garder le cap d’une croissance inclusive et soutenable et de préserver la confiance des partenaires.

Les ministres des Finances, les présidents des institutions régionales et les gouverneurs des banques centrales ont en outre réitéré leur volonté de continuer à faire de la Zone franc, un espace de coordination active des politiques publiques, en lien avec les principaux bailleurs et institutions.

Cette réunion qui a pris fin vendredi, a été présidée par Bruno Le Maire, le ministre français de l’Economie. Ce dernier s’est déclaré « ouvert à une réforme ambitieuse de la Zone franc ».  Le ministre Le Maire a indiqué que si « Paris entend les critiques », la Zone franc « offre quand même de nombreux avantages ». « Etre ensemble, ça protège », a-t-il fait savoir.

Les enjeux des assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale, qui se tiendront à Washington du 17 au 19 octobre sur la base d’une présentation des administrateurs représentant la France et les pays d’Afrique francophone auprès des deux institutions, ont également fait l’objet de discussions au cours des travaux auxquels a pris part le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya.

Les rencontres de la Zone franc, qui ont lieu deux fois par an, permettent aux ministres des Finances, gouverneurs des banques centrales et présidents des institutions régionales de se retrouver et d’évoquer ensemble les sujets d’actualité économique et financière de la zone.  Les débats permettent d’aborder les sujets fondamentaux pour le développement des pays africains de la Zone franc que sont la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, et la mobilisation des recettes fiscales.

Pour rappel, la Zone franc rassemble la France et quatorze (14) États d’Afrique sub-saharienne à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte-d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo (en Afrique de l’Ouest), le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad (en Afrique centrale), et les Comores.

David S.