Education : Environ 10 milliards de l’AFD pour la mise en œuvre...

Education : Environ 10 milliards de l’AFD pour la mise en œuvre de la 2ème phase du PAREC

SHARE
Echange de documents entre Sani Yaya et Marc Vizy
image_pdfimage_print

La deuxième phase du Projet d’Appui à la Réforme des Collèges (PAREC) vient de bénéficier d’un important appui financier de la part de l’Agence française de développement. 15 millions d’euros soit environ 10 milliards de FCFA,  c’est en effet la  subvention que l’AFD met à la disposition du gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 2 de ce Projet.

L’accord de financement (sous forme de don) a été signé ce lundi entre le Ministre Sani Yaya de l’Economie et des Finances, l’Ambassadeur de France Marc Vizy et le Directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Togo, Francois JACQUIER.

L’objectif est de consolider les acquis et poursuivre les actions prometteuses déjà entamées dans le cadre de ce projet. Selon l’Ambassadeur Marc Vizy, il s’agit notamment de l’accroissement des capacités d’accueil des collèges, de l’appui au renforcement de la gouvernance territoriale des établissements et la formation des enseignants et directeurs d’écoles.

Le ministre Sani Yaya a indiqué que ce don vient soutenir les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre de sa politique en matière d’éducation et de formation.

Le don porte sur les capacités et les conditions d’accueil dans les collèges publics de trois régions (Maritimes, Plateaux et Savanes), en particulier pour les jeunes filles. Au total 92 collèges d’enseignement général dans ces trois (03) régions bénéficieront de la construction de salles de classe et 75 autres collèges d’enseignement général voisins bénéficieront d’appuis financiers en vue de leurs améliorations.

« Le projet prévoit également le renforcement de la gouvernance des établissements et le soutien pédagogique territorial. Par ailleurs, un accent sera mis sur l’apprentissage dans certaines disciplines scientifiques ainsi que sur une formation académique spécifique pour les enseignants », a ajouté le ministre de l’économie et des finances.

L’exécution de ce projet sera confiée à des Organisations non gouvernementales (ONG) notamment Aide et Action et Plan International Togo.

Cris DADA