Élections municipales : les explications du mode de scrutin

Élections municipales : les explications du mode de scrutin

SHARE
Tchambakou Ayassor, Président de la CENI
image_pdfimage_print

Le Togo se prépare à organier le 30 juin prochain, les élections municipales, les premières depuis 1987. Les conseillers municipaux seront élus au suffrage universel direct, au scrutin de liste bloquée, à la représentation proportionnelle. Quant à l’attribution des sièges, elle sera faite selon le système du Quotient Electoral (QE) communal et au plus fort reste.

Selon les explications du Président de la Commission Electorale nationale Indépendante (CENI), le Quotient électoral est le rapport entre le nombre total des suffrages exprimés par circonscription électorale et le nombre de sièges à pourvoir.

« Pour déterminer ce quotient, on divise le nombre total des suffrages exprimés par le nombre des conseillers de préfecture à élire. Les suffrages recueillis par chacune des listes sont divisés par le quotient électoral pour obtenir un nombre déterminé de sièges », a indiqué M. Tchambakou Ayassor dans une interview accordée à la presse.

« Après attribution des sièges en fonction du quotient électoral, il reste un certain nombre de suffrages non utilisés recueillis par chaque liste. Les sièges restants à pourvoir sont attribués aux listes qui l’obtiennent, par ordre décroissant, les plus forts restes », a précisé le Président de la CENI.

Il faut rappeler que pour ces élections municipales, cinq cent soixante-neuf (569) listes de candidats sont en compétition pour l’élection de 1.527 conseillers municipaux dans les 117 communes que compte le pays.

David SOKLOU