Énergie : Bientôt une nouvelle centrale thermique de 65 MW au Togo

Énergie : Bientôt une nouvelle centrale thermique de 65 MW au Togo

SHARE
Une image de la pose de la première pierre
Une image de la pose de la première pierre
image_pdfimage_print

Le Togo va bientôt disposer d’une nouvelle centrale thermique. La pose de la première pierre de cette centrale dénommée « KEKELI » a été effectuée ce mercredi 12 juin par le Premier ministre Komi Sélom Klassou en présence du Ministre des Mines et de l’énergie, Marc Ably-Bidamon et de plusieurs autorités et autres acteurs du secteur de l’énergie au Togo.

Cette centrale thermique à gaz viendra s’ajouter aux autres projets déjà réalisés en faveur de la  stabilité énergétique du pays.

« Dans le souci constant de couvrir 100 % du territoire togolais en énergie électrique d’ici 2030, le Gouvernement togolais a déjà à l’installation depuis 2010 de la Centrale thermique Contour Global de 100MW en 2010. En dépit de tous ces efforts, notre cher pays continue d’importer 50 % de ses besoins en énergie. Ainsi, l’impérieuse nécessité de s’évertuer pour satisfaire le Togo entier en énergie électrique et à un coût abordable s’est avérée indispensable », a expliqué le ministre Ably-Bidamon.

Il a indiqué que la  centrale construite portera la capacité de production propre du pays à 193 MW contre une demande nationale actuelle autour de 200 MW. « Cette avancée constitue déjà une garantie vers l’indépendance énergétique de notre pays », a-t-il précisé.

En ce qui concerne le volet technique de ce projet, les moteurs seront fournis par Siemens qui est une entreprise allemande. La réalisation des travaux se fera par TSK, une entreprise espagnole et la gérance sera effectuée par « Eranove », une structure française.

L’exécution de la convention de concession sera faite par la société de droit togolais nommée en vernaculaire KEKELI qui veut dire « lumière ».

Dans 10 mois, la première partie de la centrale constituée d’une turbine à gaz sera mis en service. La deuxième partie, concernant à la turbine à vapeur, viendra consolider la centrale 12 mois plus tard. Le coût total des travaux est évalué à près de 64 milliards de FCFA pour une production d’électricité de capacité de 65 MW.

David SOKLOU