Évolution du prix de l’anacarde sur les marchés sous-régionaux

Évolution du prix de l’anacarde sur les marchés sous-régionaux

SHARE
image_pdfimage_print

La Direction des statistiques agricoles, de l’informatique et de la documentation (DSID) vient de rendre public, une vue d’ensemble sur l’évolution du prix de l’anacarde sur les marchés de la sous région ouest africaine au cours de la quatrième semaine du mois de mars 2020.

Les informations publiées par cette structure du ministère en charge de l’agriculture font état de ce qui suit :

Burkina-Faso : Les achats se sont pratiquement arrêtés. Pratiquement plus aucun achat bord-champ.

Mali : Ralentissement des achats. Début de baisse des prix. Prix bord-champ : 200 à 300 FCFA/kg

Sénégal : Très fort ralentissement des achats. Prix en baisse : 400 FCFA/kg

Côte d’Ivoire : La commercialisation et l’exportation de noix de cajou sont pratiquement à l’arrêt. Prix bord-champ en chute : 100 à 400 FCFA/kg

Guinée : Pratiquement plus d’exportation. Chute des prix bord-champ : 2000 à 2500 GNF/kg (125 à 160 FCFA/kg)

Bénin : Gros ralentissement des achats et chute de prix. Prix bord-champ : 200 à 300 FCFA/kg

Gambie : A peine démarrée, la campagne est en train de s’interrompre Rares achats bord-champ : 30 à 45 GMD/kg (355 à 530 FCFA/kg)

Ghana : Chute brutale des achats et des prix. Presque plus d’exportations. Prix bord-champ : 1,5 à 2 GHS/kg (160 à 215 FCFA/kg)

Nigéria : Chute des achats et des prix. Prix bord-champ : 190 à 210 NGN/kg (300 à 330 FCFA/kg)

Toujours selon la DSID, les tendances attendues pour l’évolution des prix de la noix de cajou brute en Afrique de l’Ouest mettent en évidence un arrêt temporaire de la commercialisation, au moins quelques semaines, et une incertitude en ce qui concerne la tendance mensuelle.

La Rédaction