Faure Gnassingbé a joué les négociateurs devant l’AFREXIMBANK

Faure Gnassingbé a joué les négociateurs devant l’AFREXIMBANK

SHARE
image_pdfimage_print

Devant les premiers responsables de l’African Export-Import Bank (AFREXIMBANK), la Banque africaine d’import-export créée au Nigeria en 1993 par les gouvernants et les investisseurs privés africains pour la promotion et le développement des échanges commerciaux, le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé s’est transformé en négociateur ce mardi au Caire en Egypte.

Nourrissant l’idée de voir le Togo transformer sur place son phosphate avant toute commercialisation, le président togolais a tenu en haleine les responsables de cette grande institution financière panafricaine multilatérale spécialisée dans le commerce entre l’Afrique et les autres régions du monde, de la Fédération égyptienne des industries et des hommes d’affaires égyptiens

« Le Togo est un pays producteur de phosphate qui est notre principale richesse minière et pourtant, nous sommes l’un des rares pays au monde à vendre le phosphate sans le transformer. Nous avons la ressource, le marché existe, vous avez la technologie mais nous ne sommes pas encore arrivés à profiter de ces opportunités-là. Nous nous inscrivons dans la dynamique que le président Sisi a annoncée et le Togo répondra comme d’autres pays africains », a lancé M. Gnassingbé.

Une mission de prospection des investisseurs et hommes d’affaires égyptiens est  attendue à Lomé dans les prochains jours.

Avant la fin de sa visite d’Etat de 48 heures ce mardi, Faure Gnassingbé a également rendu visite à Sa sainteté le Pape II d’Alexandrie, patriarche de la prédication de Saint Marc et  son Imminence le Grand Imam, docteur Ahmed El Tayeb.