Faure Gnassingbé et Son Altesse Mohamed Bin Zayed

Faure Gnassingbé aux Emirats Arabes Unis pour des partenariats au bénéfice du PND

En sa qualité de premier ambassadeur du Plan
National de Développement (PND) officiellement lancé le 04 Mars dernier à Lomé,
le Chef de l’Etat togolais s’est engagé dans une offensive diplomatique et
économique pour une mobilisation des partenaires en vue du financement de cet
ambitieux plan qui couvre la période 2018-2022. Faure Gnassingbé est en visite dans
ce cadre à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis, deuxième investisseur direct
étranger en Afrique après la Chine.

Ce lundi 11 mars, premier jour de sa visite
d’amitié et de travail, Faure Gnassingbé s’est entretenu avec le Prince
héritier d’Abu Dhabi, Son Altesse Mohamed Bin Zayed. De sources officielles, les
échanges qui ont porté sur la coopération entre les deux peuples, ont tourné
autour des questions de développement, de multilatéralisme, de création
d’emplois pour la jeunesse et de promotion des énergies renouvelables notamment
l’énergie solaire.

« A
l’issue de la rencontre, un Mémorandum d’Entente a été signé avec un financement
de 15 millions de dollars US accordé par le Khalifa Fund pour le financement et
l’accompagnement des PME/PMI de notre pays le Togo
 », indique une note
de la Présidence de la République togolaise.

Le même document précise que plus tôt dans la
matinée, le chef de l’Etat a visité l’Abu Dhabi Global Market (ADGM) où il a
rencontré, M. Ahmed Al Sayegh, Ministre d’État et Président de ADGM.  Sur son compte twitter, le Président togolais
s’est félicité du fait que «  ce
centre d’excellence est un modèle de réussite et d’inspiration pour tous. Les
Emirats Arabes Unis sont un partenaire de premier plan pour l’avenir de notre
patrie
».

Deux autres rendez-vous ont par ailleurs meublé
cette journée de lundi dont la visite du Khalifa Industrial Zone (KIZAD) et un
entretien avec le Premier Ministre des Émirats Arabes Unis, Son Altesse Sheikh
Mohamed Ben Rachid Al Maktoum.

Il faut souligner que plusieurs autres rendez-vous
sont inscrits à l’agenda du Chef de l’Etat y compris la signature de contrats
s’inscrivant dans la réalisation du PND dont le coût de mise en œuvre est
évalué à 4622,2 milliards de FCFA avec une forte implication
des acteurs du secteur privé.

David