Filière cotonnière : De nouvelles ambitions pour la campagne 2020-2021

Filière cotonnière : De nouvelles ambitions pour la campagne 2020-2021

SHARE
image_pdfimage_print

Au Togo, les acteurs de la filière cotonnière se sont engagés dans une dynamique de redynamisation du secteur, afin d’améliorer les performances. Produire au moins 152.000 tonnes sur une superficie minimale de 190.000 hectares, tel est l’objectif fixé pour la nouvelle campagne 2020-2021. De nouvelles ambitions consécutives à la baisse de rendement enregistrée lors de la campagne 2019-2020, où les résultats étaient restés en deçà des attentes.

Réunis à Kara les 19 et 20 Mai, les acteurs de la filière ont eu à faire une évaluation des résultats de la campagne 2019/2020, le bilan de la collecte, des évacuations et de l’égrenage. Les travaux ont également permis d’échanger sur la qualité et la commercialisation de la fibre et des graines, d’évaluer les projets de recherches cotonnières et de prendre des mesures pour préparer la nouvelle campagne.

La campagne 2019-2020 qui a pris fin en avril 2020 avec les dernières opérations d’égrenages, a permis de produire en effet 116.000 tonnes de coton graine contre 137.000 tonnes la campagne précédente. Une baisse essentiellement due selon les analyses, aux difficultés et variations pluviométriques atypiques cette campagne, caractérisée par de grandes poches de sécheresses en début de campagne, limitant les emblavures et d’importantes inondations en fin de campagne occasionnant d’importantes pertes de capsules.

Les producteurs ont été exhortés à une application rigoureuse des itinéraires techniques optimums afin de relever le niveau de rendement pour une campagne plus efficace.

L’ensemble des acteurs se sont également engagés à se mobiliser en vue d’accompagner rigoureusement les producteurs afin d’acter définitivement la nouvelle ambition de la filière qui est d’apporter de la valeur ajoutée au coton par le biais de la transformation locale du produit cotonnier.

« Tous mobilisés pour la redynamisation et la modernisation de la filière cotonnière pour sa contribution à l’atteinte des objectifs du plan national de développement » : c’est le thème qui était au centre des travaux de Kara, présidés par le Ministre Koutéra Bataka en charge de l’agriculture, de la production animale et halieutique.

En application du mécanisme de fixation des prix d’achat du coton-graine, le prix d’achat du coton-graine pour cette nouvelle campagne 2020/2021 est fixé à 225 F/le Kilo pour le premier choix. Afin d’accompagner les producteurs, les coûts des différents intrants sont restés inchangés.

Il faut souligner que dans le contexte international fortement impacté par la crise sanitaire liée à la pandémie du COVID-19, le marché international de la fibre coton connait une baisse substantielle.

David S.