Filière Cotonnière : Des journalistes outillés par la FNGPC COOP-CA à Lomé

Filière Cotonnière : Des journalistes outillés par la FNGPC COOP-CA à Lomé

SHARE
image_pdfimage_print

Atteindre à l’horizon 2022, une production de 200.000 tonnes de coton graine par an avec 95 % de qualité premier choix. Tel est l’objectif que c’est fixée la Fédération Nationale des Groupements de producteurs de Coton (FNGPC COOP-CA). Et pour  parvenir à ce résultat, l’implication de toutes les couches socio professionnelles est indispensable. C’est dans cet ordre d’idée qu’une quarantaine de professionnelle de médias ont été outillées ce mardi 11 juin à Lomé sur l’importance de la filière cotonnière et son apport dans la croissance économique du Togo.

Placée sous le thème « production de 200 000 tonnes de coton graine à l’horizon 2022 : rôle des médias », cette formation des journalistes initiée par la FNGPC COOP-CA en collaboration avec l’Observatoire Togolais des Médias (OTM), vise à permettre de valoriser non seulement les actions de la FNGPC, mais aussi de mettre en lumière les efforts des producteurs à la base pour l’atteinte de la production de 200.000 tonnes de coton graine par an.

« Nous avons compris que dans notre pays, les médias ne maitrisent pas le fonctionnement de la filière cotonnière ni comment elle est structurée. Donc il était de bon ton d’organiser cet atelier pour leur expliquer comment le système cotonnière se déroule dans le pays, comment nous sommes organisés et comment nous fonctionnons », a souligné Hodabalo YOSSO président de la FNGPC COOP-CA.

Selon le président de l’OTM Aimé Ekpé, à travers cette formation, les journalistes pourront mieux cerner les notions liées à la filière cotonnière afin de sensibiliser les populations par des émissions et des reportages  entre autres.

« On a constaté depuis quelque temps que, les journalistes ne connaissent que la société qui commercialise le coton et la plus part ne savent pas que derrière cette société, il y a des producteurs (…) ; Donc à travers cette formation, nous pensons que les journalistes pourront mieux cerner les notions liées à la filière cotonnière ainsi que le fonctionnement du réseau des producteurs et les autres acteurs afin de sensibiliser les populations », a-t-il précisé.

Depuis, 2005 la FNGPC COOP-CA s’est donnée pour mission d’améliorer les conditions d’organisations, de fonctionnement et de gestion des organisations de producteurs de coton à travers entre autres, l’appui technique à l’amélioration de la gouvernance des groupements et sociétés coopératives, la professionnalisation de la production cotonnière, l’information, l’éducation et la formation des membres.

Cette démarche a permis à la filière cotonnière de connaitre un véritable essor. Depuis 2009, année de relance dudit  secteur, la production est passée de 28.000 tonnes de coton graine à 80.000 tonnes de production par an en 2012. Pour le compte 2018-2019, il a été produit 137.000 tonnes de coton graine contre 117 000 tonnes la campagne précédente soit une progression de 17 %.

Elisabeth S.