Filière cotonnière : La NSCT explore de nouvelles perspectives à travers le...

Filière cotonnière : La NSCT explore de nouvelles perspectives à travers le SAP

SHARE
Une photo de famille à l’issue de la cérémonie
image_pdfimage_print

Le Systèm Applications and Products (SAP), un prologiciel de gestion d’une entreprise a été  officiellement adopté par la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée ce lundi 4 octobre au siège de la société à Atakpamé dans la préfecture de l’Ogou.

C’était en présence de divers responsables  de différentes sections de la NSCT ayant mis en œuvre et conduit ce programme à terme. On cite entre autres le directeur général adjoint Sama Asi Wilfried, celui de l’informatique, région Afrique Francophone OLAM, M. Mogo Alain et de plusieurs utilisateurs dudit système des six régions cotonnières du pays et d’ailleurs à travers une visioconférence. C’est le cas du vice président de SAP,  Navaneetha Krishnan depuis l’Inde.

L’objectif est de centraliser non seulement toutes les données de la NSCT en seul endroit, en partant de la production aux ressources humaines en passant par la comptabilité mais également d’analyser en temps réel les informations de gestion, finances et de l’opération de l’entreprise en vue d’obtenir rapidement des données fiables. Ceci pour l’équipe managériale de prendre des décisions stratégiques grâce à des outils pointus et stables.

Il s’agit désormais pour ladite entreprise de rendre son travail plus simple et rapide, de renforcer ses connaissances et capacités et contrôles, de sécuriser ses données.

La NSCT aura dorénavant à rendre plus équitables ses évaluations et l’ensemble du personnel va prochainement améliorer sa performance opérationnelle dans ce système d’information intégrée à un niveau de classe mondiale. Elle est la première entité à implémenter le SAP en période de Covid-19 en 2021 dans le monde entier et à distance.

Pour les initiateurs, c’est un investissement qui n’est pas pour aujourd’hui mais aussi pour les années à venir car selon eux, ce système vient diminuer l’utilisation des papiers de près de 80 % par rapport au passé.

À l’occasion, les utilisateurs de SAP ont été formés en ligne sur des notions basiques à cause de Covid-19.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo