Filière manioc : Des PME se mettent en relation avec des producteurs

Filière manioc : Des PME se mettent en relation avec des producteurs

SHARE
Une vue des participants à la rencontre
image_pdfimage_print

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des Jeunes (PAIAJ) dans la commune de l’Ogou 1, un atelier d’appui à la mise en relation des primo-entrepreneurs avec des entreprises (PME/PMI) a réuni le 13 Avril à Atakpamé, des partenaires et acteurs du domaine de l’agriculture.

La rencontre est organisée par l’unité de gestion du Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP) avec l’appui financier de la Banque Africaine de Développement (BAD) et le gouvernement.

L’objectif principal du présent atelier est de faciliter les échanges sur la spécification technique et les prix du manioc pour une production d’amidon recherchée par lesdits partenaires pour la mise en œuvre du PAIAJ, un projet complémentaire au PAEIJ-SP.

Il s’agit non seulement d’informer et sensibiliser les primo-entrepreneurs sur le PAIAJ et son approche de mise en œuvre, le respect des itinéraires de production, les modalités d’accès au crédit et la subvention sur ledit projet mais également obtenir les intentions de production de ces jeunes et leurs engagements à travailler en partenariat avec les PME.

En effet, ce projet basé sur l’approche chaîne de valeur agricole et le développement de clusters agro-industriels, vient consolider ceux existants du PAEIJ-SP en offrant des opportunités d’emplois aux jeunes dans les maillons production, commercialisation et de produits agricoles bruts de même que dans les services manquants (mécanisation, transport, logistique entre autres).

Il cible dans sa stratégie d’intervention des zones géographiques assez précises en lien avec les besoins d’une vingtaine d’entreprise de transformation ou de collecte de produits agricoles bruits (PME/PMI) bénéficiaires du PAEIJ-SP.

Les participants ont été entretenus par l’expert national en développement du secteur privé M. Kluvi Komlan et M. Koffi Dodji Ognankitan, Directeur général de la nouvelle société de commercialisation des produits agroalimentaires à Atakpamé (Kamina).

Pour rappel,  ces primo-entrepreneurs sont 645 sélectionnés au plan national pour 20 sur 30 PME bénéficiaires du PAEIJ-SP. Ils sont des jeunes du niveau scolaire primaire exclut par le critère de choix du PAEIJ-SP.

Démarré à Kanté le 7 avril dernier, cette mission prendra fin dans les prochains jours avec l’étape des régions centrale, Kara et des savanes.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo