Futur accord ACP-UE: Démarrage des négociations techniques à Bruxelles

Futur accord ACP-UE: Démarrage des négociations techniques à Bruxelles

SHARE
Le Ministre Robert Dussey (au milieu)
Le Ministre Robert Dussey (au milieu)
image_pdfimage_print

La première session des négociations techniques pour le prochain partenariat entre les pays d’Afrique,  des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et l’Union Européenne (UE) a démarré ce mardi 16 octobre à Bruxelles dans la capitale belge. Les deux parties devront au cours des échanges s’accorder sur les modalités pratiques à mettre en place pour les prochaines négociations qui devront aboutir en 2020 à l’accord post-Cotonou. 

Les négociations sont conduites du côté des ACP par le Ministre togolais Robert Dussey en charge des affaires étrangères,  de la coopération et de l’intégration africaine.

Selon le patron de la diplomatie togolaise, l’expiration de accord de Cotonou en 2020 offre aussi deux parties (ACP et UE), une occasion exceptionnelle de moderniser leurs relations de manière à ce qu’elles soient en phase avec les réalités actuelles.

“Le nouveau partenariat devra permettre au Groupe ACP et à l’UE d’affiner ensemble leurs approches des questions nationales et régionales et définir leur capacité à oeuvrer conjointement à l’avènement d’un environnement international stable et progressiste qui ne laisse personne de côté”,  a-t-il indiqué.

En effet,  le voeu du Groupe ACP est que le nouvel accord soit une contribution à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) dans tous pays à travers un partenariat économique et politique renforcé et approfondi.

Les sujets inscrits à l’agenda des négociations sont divers et touchent des domaines tels que l’économie et l’investissement, la coopération au développement, la recherche et l’innovation technologique, les changements climatiques,  la lutte contre la pauvreté, la sécurité, le dialogue politique et la migration.

Le ministre Robert Dussey avait à ses côtés, Patrick Gomes,  le  secretaire général des pays ACP et Hubert Kokou M’Beou,  Ambassadeur du Togo auprès de l’UE.

David