Gando : Les membres du GE Gnèmèchechessou ont le sourire aux lèvres...

Gando : Les membres du GE Gnèmèchechessou ont le sourire aux lèvres grâce au PSAEG

SHARE
Des membres du Groupe d’Epargne
image_pdfimage_print

A Gando, localité située dans la préfecture de l’Oti Sud (région des savanes), les membres du Groupe d’épargne (GE) Gnèmèchechessou ont le sourire aux lèvres à l’issue du bouclage d’un nouveau cycle de cotisation après 52 semaines d’épargne.

2.357.650 F CFA, c’est en effet le montant mobilisé et partagé entre les 25 membres de ce groupe, avec l’appui et accompagnement de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de soutien aux activités économiques des groupements (PSAEG) dans la région des Savanes.

Pour un tampon de 400 F, le montant le plus élevé reçu est de 104.000 F et le plus faible est de 38.000 F. Le nouveau prix du tampon pour le 3eme cycle est fixé à 500 F. Le tampon représente la mise et une personne peut donner jusqu’à deux, trois ou quatre tampons selon ses moyens à chaque réunion.

A chaque rencontre, les membres du GE décident également entre eux de la cotisation d’une maudite somme de 100 Francs pour la caisse de solidarité permettant aux membres du groupe de s’entraider au moment des évènements heureux et malheureux.

Avec les fonds de solidarité qui s’élèvent à 65.000 F, les membres du GE Gnèmèchechessou se sont aussi achetés des bassines qui vont servir pour le ménage.

Partage des fonds mobilisés

Précisons que dans la région des savanes, l’antenne régionale de l’ANADEB accompagne à ce jour dans le cadre du PSAEG, 33 Groupes d’épargne avec au total 33 567 655 F CFA mobilisés par 720 membres (majoritairement des femmes), et 19 321 100 F CFA comme prêts octroyés.

Pour rappel, le PSAEG vise non seulement à renforcer les capacités des groupements et coopératives, mais aussi faciliter l’accès des membres aux microprojets de proximité adaptés, et évaluer les actions pour capitaliser les expériences.

Le projet est exécuté au Togo depuis 2009 par l’ANADEB au bénéfice des groupes cibles que sont les groupements ruraux évoluant dans le domaine de l’agriculture, l’élevage, la transformation et la commercialisation.

La Rédaction