Grande opération de curage et de débouchage des ouvrages d’assainissement dans le...

Grande opération de curage et de débouchage des ouvrages d’assainissement dans le Grand Lomé

SHARE
Image d’une opération de curage et de débouchage des caniveaux dans le Grand Lomé (©TogoPresse)
image_pdfimage_print

En prélude à la saison pluvieuse qui s’annonce, les pouvoirs publics prennent leur responsabilité pour limiter les éventuels dégâts. Depuis mi-avril, le District autonome du Grand Lomé (DAGL) et l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASAP) ont procédé depuis au lancement d’une grande campagne de curage et de débouchage des ouvrages d’assainissement dans le Grand Lomé.

Il est en effet connu de tous que particulièrement à Lomé, les inondations sont entraînées par le bouchage des caniveaux et autres ouvrages d’assainissement.

Cette opération lancée par l’Etat s’inscrit dans le cadre des travaux d’entretien de la voirie urbaine du Grand Lomé. Elle s’étend jusqu’au 09 mai prochain et sera réalisée par la Direction des services techniques (DST). Les travaux couvrent 150.000 mètres linéaires de caniveaux, soit 150 kilomètres.

Les travaux consistent notamment à enlever tous les encombrements et à amener tous les déchets collectés à la décharge. Ils sont exécutés par 21 entreprises prestataires et planifiés par le District de Lomé, en collaboration avec l’ANASAP (dont l’une des actions est de veiller au contrôle ainsi qu’à la supervision de toutes les actions en matière d’assainissement et de la salubrité publique), et le Service régional d’hygiène et d’assainissement Lomé-Commune (SRHA-LC).

Il faut souligner que l’inondation est une catastrophe naturelle qui touche beaucoup de pays y compris le Togo. Ce phénomène engendre d’énormes dégâts et peut avoir de graves conséquences sur les personnes, les activités économiques, les infrastructures, l’environnement et le patrimoine culturel.

Dans la capitale togolaise, les inondations endommagent les logements. La montée des eaux touche également les zones d’activités économiques. Elles engendrent en outre des dysfonctionnements sur les réseaux (électricité, téléphone, eau potable, routes, transports etc.).

David S.