HCRRUN : Nouvelle session d’indemnisation des victimes de plateaux-est à Atakpamé

HCRRUN : Nouvelle session d’indemnisation des victimes de plateaux-est à Atakpamé

SHARE
Indemnisation de victimes par le HCRRUN à Atakpamé
image_pdfimage_print

Dans le cadre de la mission du Haut Commissariat à la Réconciliation au Renforcement de l’unité Nationale (HCRRUN), deux membres de l’institution à savoir le 2ème rapporteur Mme Claudine Kpondzo- Ahianyo et le conseiller Me Joseph Kokou Koffigoh ont ouvert ce lundi 15 novembre à Atakpamé, les travaux d’une nouvelle opération d’indemnisation pour le compte des victimes ou de leurs ayants droit de plateaux-est.

Munies de leurs passeports, cartes nationales d’identité, de permis de conduire ou des cartes d’électeurs, ces victimes sont venues des préfectures de l’Akebou, de l’Amou, de l’Anié, de l’est-mono, de Haho , de Moyen-Mono, de l’Ogou et de Wawa pour rentrer en possession d’une action symbolique devant leur permettre de se sentir soulager et de tourner la page de leur passé tourmenté, et envisager l’avenir avec optimisme.

Ces victimes sont issues de l’ensemble des évènements de 2005 notamment les troubles sociopolitiques intervenues suite aux décès du président Gnassingbe Eyadéma le 05 Février 2005 et les troubles sociopolitiques suite à l’élection présidentielle du 24 avril de la même année.

Me Koffigoh a retracé la mission de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) comme le préconisait l’Accord Politique Global (APG) du 20 Août et qui se met en œuvre depuis bientôt 5 ans par le HCRRUN. Il a invité les bénéficiaires victimes des troubles de 1958-2005 à se réconcilier avec eux-mêmes pour un mieux-vivre collectif dans l’unité et la paix.

L’appel à la tolérance, au pardon, à l’apaisement, à l’acceptation mutuelle et à la patience sont également les mots clés que Mme Kpondzo-Ahianyo a utiliseé pour sensibiliser les citoyens ayant souffert.

Rappelons que le HCRRUN en poursuite de la mise en œuvre de son programme de réparation  a réussit déjà à indemniser 17.980 victimes sur plus de 40.000 prévues en ce jour. Ladite opération prendra fin le 20 novembre prochain.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo