Instauration du couvre-feu : le Togo opte pour le principe de précaution

Instauration du couvre-feu : le Togo opte pour le principe de précaution

SHARE
Médecin-Colonel Djibril Mohaman
image_pdfimage_print

Il vaut mieux prévenir que guérir, dit-on souvent. Éviter une éventuelle flambée de la pandémie de la Covid-19 en ces moments de fêtes de fin d’année, tel est le souci du gouvernement togolais qui a décidé de renforcer les mesures restrictives au rang desquelles le couvre-feu entre 22hueres et 05 heures du 20 décembre 2020 au 03 janvier 2021.

Aux grands maux les rands remèdes. Les populations sont obligées de vivre l’amère expérience des ces mesures édictées contre la propagation du virus, même si cela n’arrange pas forcément les affaires déjà fragilisées des commerçants et autres opérateurs économiques.

« Nous vivons une période particulière et pour ce faire, les fêtes seront également particulières », avait indiqué il y a quelques jours le Coordinateur national de la Gestion de la Riposte à la Covid-19, Médecin-Colonel Djibril Mohaman, relevant que certains pays occidentaux ont connu une seconde vague de contamination due à un relâchement des mesures barrières.

Au demeurant, « ne pas sortir des fêtes avec un grand nombre de patients de Coronavirus à gérer », c’est l’essentiel à comprendre des mesures du gouvernement.

Même s’il est difficile de savoir réellement quand et comment se fait la transmission du Coronavirus, il faut juste avoir conscience que l’objectif de ces mesures de couvre-feu et d’interdiction des grands rassemblements est de réduire un temps soit peu les contacts. Etant entendu que beaucoup de contacts non protégés sont liés à des événements festifs qui ont plutôt lieu le soir, des moments où l’on a d’ailleurs tendance à faire moins attention, à se relâcher dans le respect des gestes barrière, avec ses amis ou en famille.

Il faut le souligner qu’au Togo, la prise en charge des patients atteints du Coronavirus est jusqu’à présent assurée à 100 % par le gouvernement.

A ce jour, les dépenses totales effectuées par le pays dans la lutte contre la pandémie s’établissent à plus de 107.566.238.507 F CFA selon le ministre de l’Economie et des finances.

Ces dépenses, inhérentes aux différentes mesures engagées par le Gouvernement, se répartissent en dépenses liées aux mesures de riposte sanitaire pour 22.879.470.740 F CFA,   des dépenses de résilience (ou dépenses sociales) pour 32.386.983.014 F CFA (les transferts monétaires NOVISSI, la prise en charge des tranches sociales des factures d’eau et d’électricité, ainsi que d’autres actions sociales), et les dépenses de relance économique qui s’établissent à 52.299.784.753 F CFA.

Au-delà du confinement qu’impose le couvre-feu, il est important que les populations continuent d’observer le  respect des mesures barrières contre le Coronavirus.

A la date du 25 décembre 2020, le Togo est à 3.546 cas confirmés de Coronavirus dont 253 cas actifs, 3.225 patients guéris et 68 décès.

David SOKLOU