Journée de l’arbre : le Togo dans une nouvelle stratégie pour accroître...

Journée de l’arbre : le Togo dans une nouvelle stratégie pour accroître son couvert végétal

SHARE
Mme Victoire Tomégah-Dogbé mettant en terre un jeune plan
image_pdfimage_print

Le Togo a célébré ce mardi l’édition 2021 de la Journée nationale de l’arbre. L’évènement marque le démarrage d’une campagne de grande envergure avec l’objectif de planter 100 millions d’arbres chaque année, d’ici 2030 afin de mettre fin à la déforestation.

Atteindre au moins un taux de couverture forestière de 25 % en 2025, c’est l’ambition du gouvernement qui opte désormais pour une campagne nationale systématique et de grande envergure.

Pour le compte de 2021, il est prévu la mise en terre et l’entretien de 10 millions de plants pour la période allant de juin à septembre, et 300.000 pour la journée de ce 1er juin qui a connu une forte mobilisation.

Ils étaient en effet nombreux les autorités ministériels et autres officiels de même que les autres couches de la populations notamment les journalistes à se mobiliser pour le démarrage de l’opération de mise en terre des plants sur les différents sites prévus à cet effet notamment à Lomé et à l’intérieur du pays.

Tôt le matin, le Premier Ministre Victoire Tomégah-Dogbé a mis en terre un jeune plant d’eucalyptus dans la localité de Gnita dans le canton d’Akoumapé dans la préfecture de le Vo. Un acte symbolique mais qui témoigne de la vision du Gouvernement d’aller plus loin dans sa politique de reboisement.

« Nous avons l’objectif de planter 1 milliard d’arbres d’ici 2030. Je sais qu’avec les jeunes, cet objectif est possible. Chaque 1er juin, nous sommes appelés à planter un arbre. Aujourd’hui, le Gouvernement appelle à entretenir ces arbres que nous plantons. Chaque année, 5 millions d’arbres disparaissent et nous devons prendre des mesures vigoureuses pour l’entretien. Si je suis venue ici dans ma préfecture, c’est pour vous dire de préserver ces arbres », a fait savoir Mme Victoire Tomégah-Dogbé après la mise en terre de son jeune plant.

Elle s’est ensuite rendue à Dagbati où elle a encore planté un jeune arbre avant de se rendre à Tsévié où 950 plants de plusieurs essences (Gmelina, eucalyptus, tectona grandis (teck), manguier, palmier, khaya senegalensis) ont été mis en terre au sein de la maison des jeunes et de la femme de la localité en plein chantier.

Il faut souligner qu’au Togo, le contexte national forestier est actuellement marqué par un accroissement du phénomène de déforestation induisant des effets accrus de changements climatiques.

Selon les résultats du premier Inventaire Forestier National (IFN1) réalisé en 2015, le Togo a un taux de couverture forestière estimée à 24,24 %. Les statistiques font état de ce que le taux annuel de déforestation était de 0,42 % pour la période 1990-2015, soit 5679 ha par an contre un taux de reboisement de 0,14 % soit en moyenne 2000 ha par an.

David S.