Justice : 120 dossiers au menu des travaux de la 1ère session...

Justice : 120 dossiers au menu des travaux de la 1ère session de la Cour d’assises de Lomé

SHARE
Une image de présumés accusés face à la cour (©Togo Presse)
image_pdfimage_print

Les travaux de la première session de la Cour d’assises de Lomé s’ouverte lundi 05 juillet à la Cour d’Appel de Lomé pour une durée de six semaines.

La session  devra se plancher sur 120 dossiers criminels allant de la piraterie maritime au trafic international de drogue à haut risque, en passant par des infractions d’homicide, de viols, de pédophilie, d’inceste et de détournements de deniers publics.

L’affaire sur la piraterie maritime attire une attention particulière, puisque c’est pour la première fois dans l’histoire de la justice qu’une affaire portant sur la piraterie maritime est jugée dans la sous région ouest africaine.

Il s’agit d’une affaire d’attaque du navire Tanker G-DONA 1 dans les eaux sous juridiction togolaise dans la nuit du 11 au 12 mai 2019.

Le Togo, il faut le souligner, a adopté un nouveau Code pénal qui donne une définition claire de la piraterie et a par ricochet, la possibilité de juger et de condamner les criminels en mer.

«  Désormais, quel que soit l’endroit où l’acte de piraterie est commis, dans les eaux du Togo ou r dehors, le Togo dispose d’un arsenal juridique pour juger, mais en préservant l’intérêt du pays victime », a fait savoir Christian Trimua, ancien directeur exécutif de la sécurité et la sûreté maritime sur le Golfe de Guinée.

Selon Dindang Kemente, président de la Cour d’Appel de Lomé, toutes les conditions sont réunies pour assurer un procès juste et équitable aux personnes accusées.

Cette session est prévue pour durer six (06) semaines.

Cris DADA