Kpalimé : Des OSC en formation sur la thématique de la gouvernance...

Kpalimé : Des OSC en formation sur la thématique de la gouvernance partagée

SHARE
Photo de famille
Photo de famille
image_pdfimage_print

Une vingtaine de responsables d’Organisations de la société civile (OSC) venues de toutes les régions du Togo ont entamé ce lundi 22 octobre à Kpalimé  (environ 120 km au nord de Lomé), une formation nationale de six jours sur la gouvernance partagée. Initiée par le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde  Associatif (Pro-CEMA), cette formation des formateurs s’inscrit  dans le cadre de la mise en œuvre de l’une des activités prévues au  titre du résultat 1 du Pro-CEMA, financée par l’Union Européenne (UE).

La gouvernance partagée selon le Chef programme Pro-CEMA, est une  gouvernance participative ou un développement participatif.  Selon Henri VALOT, « Le  premier partage de la gouvernance est une responsabilisation des  hommes et des femmes ».

« L’idée, c’est que tout ce qui se figure dans la gouvernance du  développement soit partagé entre l’Etat et les autres acteurs de  développement tel que les ONGs, les associations, la société civile,
les mouvements, les organisations de femmes, le secteur privé. Bref,  aujourd’hui, pour que le développement fonctionne, il faut que les  gens soient informés, qu’ils participent d’une manière ou d’une autre  et que tous se mettent d’accord sur une feuille de route », a-t-il expliqué.

« Aujourd’hui, on a un plan national de développement et il  est important de le diffuser le plus largement possible, comprendre  les responsabilités des collectivités locales et quels sont les apports  éventuels que peuvent apporter les organisations de la société civile  », a ajouté Henri VALOT.

Cette formation permettra de composer un vivier de formateurs  sur la gouvernance partagée. Ces derniers iront répliquer la notion dans les  régions du pays.

Le préfet de Kloto, Bertin Koku ASSAN s’est réjoui pour sa part, de la tenue de  cette formation qui permettra de renforcer les capacités des OSC pour  participer au développement du Togo. Selon lui, le développement n’est pas seulement l’affaire du  gouvernement, mais de tous les acteurs à la base. « Cette formation vous permettra d’aider les populations à la base à  contribuer au développement et à la construction de l’édifice  nationale. Cette formation permettra aux OSC de  connaitre  leur rôle et contribution dans le processus de développement », a-t-il souligné.

La formation est animée par Ouro Bossi Tchacondoh et Mme  AGOUNKE et porte sur plusieurs modules tels que : l’introduction à la Gouvernance partagée, l’agenda international  du développement, le plan national de développement et le genre. « La gouvernance locale et la décentralisation », « le suivi des  politiques publiques » et le « Leadership, Partenariat innovant et  plaidoyer » seront également au menu des thèmes à débattre durant les
six jours de formation.

Soulignons que le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde  Associatif (Pro-CEMA) est le projet de renforcement de la société  civile, de promotion de légalité du genre et de la culture, fruit de  la coopération entre le Togo et l’Union Européenne. Il s’étend sur  l’ensemble du territoire national, pour une durée de trois ans  (2018-2021).

De notre correspondant à Kpalimé, Mensah ASSOGBAGUE