La 1ère édition du SISTRA officiellement lancée à Lomé

La 1ère édition du SISTRA officiellement lancée à Lomé

SHARE
1ère édition du SISTRA
1ère édition du SISTRA
image_pdfimage_print

Les portes de la première édition du Salon internationale des savoirs traditionnels et bioéconomiques (SISTRA) viennent de s’ouvrir ce lundi au Centre d’exposition et foire de Lomé (CETEF-Togo). Il est couplé d’un colloque scientifique placé sous le thème : « La contribution des scientifiques à l’innovation et à la promotion du modèle de croissance bioéconomique ».

Le ministre des Enseignements supérieur et de la recherche Octave Nicoué Broohm en a procédé à l’ouverture officielle, en présence des personnalités administratives, diplomatiques et religieuses.

Initiative du Centre omnithérapeutique africain (COA), ce salon qui va durer du 22 au 31 août 2016 se veut un espace de vente des produits et savoirs respectant la protection de l’environnement, la biodiversité, la biodégradabilité, la santé, la cohésion sociale, l’équité des transactions commerciales, la pérennité des produits issus des sources renouvelables ou inépuisables.

 C’est également un cadre interdisciplinaire d’inspiration et de transfert de connaissances pour l’innovation et la réinvention du modèle de croissance économiques. « SISTRA contribuera à atteindre les objectifs de développement durable (ODD) à travers les recherches, les industriels, les producteurs agricoles et les autres couches de la population », a indiqué le Directeur du COA Professeur, Eklu Gadegbeku.

Dans son intervention, le ministre des Enseignements supérieur et de la recherche Octave Nicoué Broohm a indiqué que le temps n’est à la compartimentation des savoirs et des réponses mais à une vision holistique des défis et des solutions, c’est en cela que l’initiative du COA vient à point nommé.

« Outre son ambition de promouvoir un système de santé adapté à nos réalités dans un cadre d’interdisciplinarité, il s’agit pour une innovation propre et une production intelligente et simple ainsi que pour une valorisation des savoirs et des pratiques qui ont traversé plusieurs millénaires et gardent des impacts positifs et durables sur l’environnement et la santé des populations », a-t-il dit.

Carrefour de la tradition et de la modernité, SISTRA se positionne comme un cadre d’inspiration et de transfert des connaissances écologiques, technologiques, socioculturelles et sanitaires pour l’innovation et l’invention d’un modèle de croissance économique et industriel.

Joseph Ahodo