La CNDH promet de faire la lumière sur l’affaire des présumés braqueurs...

La CNDH promet de faire la lumière sur l’affaire des présumés braqueurs abattus à Lomé

SHARE
Nakpa Polo, Présidente de la CNDH
image_pdfimage_print

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) veut faire la lumière sur l’affaire des deux présumés braqueurs abattus par des éléments du Groupement d’Intervention de la Police Nationale (GIPN), dans la nuit du 27 au 28 juillet 2019 à Lomé. L’institution s’est en effet « autosaisie » dans ce sens ce mercredi 31 juillet au sujet de cette affaire qui fait grand bruit.

« Suite à la polémique née autour des deux présumés malfaiteurs abattus par le Groupement d’Intervention de la Police Nationale (GIPN), dans la nuit du 27 au 28 juillet 2019 dans les environs de la société Sototoles. La Commission Nationale des Droits de l’Homme s’est autosaisie et a mis en place, un groupe de travail pour faire la lumière sur cette affaire », lit-on dans un communiqué de la CNDH publié mercredi.

Cette décision de l’institution chargée de la protection des droits de l’homme au Togo fait suite à la confusion née dans l’opinion depuis la mort de 2 présumés braqueurs.

Selon la police nationale, les deux présumés braqueurs ont été abattus suite à des échanges de tirs, alors qu’ils s’apprêtaient à commettre un braquage. Mais, les proches des 2 hommes abattus soutiennent par contre dans certaines vidéos diffusées, que les présumés braqueurs ont été victimes d’une expédition extrajudiciaire. Selon ces proches, ils ont été arrêtés par la Police à leurs domiciles.

La Rédaction