La lutte contre la désinformation au centre d’un TechCamp à Lomé

La lutte contre la désinformation au centre d’un TechCamp à Lomé

SHARE
Une photo de famille lors de la cérémonie d’ouverture
image_pdfimage_print

Les sujets relatifs à la cohésion sociale et la lutte contre la désinformation en Afrique de l’Ouest sont au centre d’un camp de jeunes leaders qui se tient depuis ce lundi 08 novembre à Lomé.

Initié par l’organisation Wanep-Togo en collaboration avec Minodoo avec l’accompagnement technique et financier du Département d’Etat de l’Ambassade des Etats Unis au Togo et de ses partenaires, ce TechCamp regroupe pendant trois jours, une quarantaine de journalistes, communicateurs et autres responsables d’organisations de la société civile venus du Bénin, de la Côte d’ivoire, de la Guinée et du Togo.

Il a pour objectif de renforcer les capacités des journalistes indépendants et des jeunes leaders communautaires avec l’ambition de faire en sorte que  l’Afrique de l’Ouest francophone reste « libre et ouverte » en inculquant une plus grande culture des médias dans la région et en évitant les fausses informations ou « Fake News ».

Le TechCamp Lomé se veut par ailleurs un cadre propices d’échanges et de formation pour des reporters indépendants pour aider à créer un paysage médiatique orientée vers une gouvernance plus transparente, ouverte et inclusive.

Evénement pratique et hautement collaboratif, le TechCamp se présente comme un ensemble de sessions de brainstorming et de discussions avec des experts du digital et des journalistes.

Les travaux devront aboutir sur des solutions innovantes aux défis réels auxquels les participants sont confrontés dans leur travail.

Les travaux ont été ouverts par le secrétaire général du ministère de la communication et des médias Kossi Tinaka qui avait à ses côtés l’ambassade des USA au Togo Eric Stromayer et la coordinatrice du WANEP Togo, Mme Noviekou Pyalo Da-do Nora.

David S.