La Tabaski dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19

La Tabaski dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19

SHARE
image_pdfimage_print

Au Togo, les fidèles musulmans célèbrent ce mardi 20 juillet la fête de la Tabaski ou l’Aïd El Kébir, dans un contexte particulier lié à la pandémie de la Covid-19.

Au regard de la recrudescence des cas de Covid avec notamment la prolifération des nouveaux variants du virus, la communauté musulmane et la population entière, à respecter les dispositions sanitaires qui demeurent en vigueur, à savoir le strict respect des mesures barrières contre la maladie.

Les prières de l’Aïd El Kébir se dérouleront sur toute l’étendu du territoire national aux lieux habituels (30 minutes au plus) et doivent selon un communiqué du gouvernement, regrouper un nombre réduit de fidèles avec lavage de mains, port systématique de masques, usage de tapis individuel et respect de la distanciation physique d’au moins un mètre.

« Puissent les prières concourir au maintien de notre résilience et du vivre ensemble face à l’épreuve de la crise sanitaire », a souhaité le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, souhaitant une bonne fête de tabaski à toute la communauté musulmane.

En fin de prière, il est recommandé la dispersion immédiate sans faire les accolades. « Après la grande prière de la Tabaski, les prières ordinaires se poursuivront uniquement dans les mosquées autorisées à rouvrir », indique la note de l’Exécutif.

A l’occasion de cette célébration, le gouvernement a encore une fois saisi l’occasion pour inviter l’ensemble de la population à maintenir son adhésion à la campagne de vaccination en cours.

Pour rappel, la fête de la Tabaski a lieu 70 jours après celle du Ramadan. Encore appelé la « fête du mouton », elle est la plus importante de l’Islam. L’Aïd El Kébir commémore l’alliance d’Ibrahim (Abraham des juifs et des chrétiens) avec Dieu. Elle est traditionnellement marquée par l’immolation d’un mouton selon un rite précis.

David S.