Lancement du projet « ERUDIT » pour la bioéthique dans les recherches...

Lancement du projet « ERUDIT » pour la bioéthique dans les recherches en santé au Togo

SHARE
Les officiels au lancement du projet ERUDIT
Les officiels au lancement du projet ERUDIT
image_pdfimage_print

Dans le souci d’améliorer de manière très significative, les prestations des acteurs œuvrant dans le domaine de la santé et plus spécifiquement dans le domaine des essais cliniques, le Comité de Bioéthique pour la Recherche Santé (CBRS) et la Direction de la Pharmacie, du Médicament et des laboratoires (DPML) ont mis en place un projet de renforcement des compétences en matière d’examen éthique et de réglementation au Togo dénommé « ERUDIT ». Ledit projet a été officiellement lancé ce mardi 21 Mai à Lomé par le secrétaire générale du ministère de la santé, Koffi M. Agbénoto, représentant son ministre.

A travers ce projet, le CBRS entend s’appuyer sur les progrès des sciences biologiques et médicales pour renforcer les capacités de ses membres, valoriser et approfondir l’éthique au niveau de la recherche en santé au Togo.

« L’éthique c’est le bien-être de la personne humaine dans son environnement et le respect de ce qu’on appelle les populations vulnérables. Quand on veut faire de la recherche, il y a des règles qui sont internationales, la personne humaine doit être respectée, son environnement doit être respecté et la santé animale doit être aussi respectée. Et dans chaque pays, il doit y avoir des comités d’éthiques qui autorisent les protocoles de recherche que nous ont soumis les chercheurs », a déclaré Mireille David, présidente du CBRS.

Financé à hauteur de 196 787 000 F CFA par le partenaire suisse European and Developing Countries Clinical Trials Partnership (EDCTP), le projet ERUDIT qui s’étend sur une durée de trente (30) mois vise principalement à mettre les technologies de l’information et de la communication au service de l’évaluation des projets de recherche.

Il faut noter que cette cérémonie de lancement du projet ERUDIT a été couplée d’une session de renforcement de capacités des membres du CBRS sur les procédures opérationnelles d’évaluation éthique des protocoles de recherche.

Durant quatre (4) jours, les participants seront outillés sur les techniques d’écriture du manuel de procédure du CBRS suivant les normes internationales.

Pour rappel, le Comité de Bioéthique pour la Recherche Santé (CBRS) est composé de chercheurs en sciences de la santé, des chercheurs en sciences sociales, des spécialistes en éthique, des représentants de la médecine traditionnelle, de la chefferie traditionnelle, des confessions religieuses (Catholique, Musulmane, Protestante) et des représentants de la Société Civile.

Elisabeth S.