L’Association NOHA prépare une prochaine mission chirurgicale au Togo

L’Association NOHA prépare une prochaine mission chirurgicale au Togo

SHARE
Une image de la réalisation des œuvres d’art
Une image de la réalisation des œuvres d’art
image_pdfimage_print

Dans le cadre de sa prochaine mission chirurgicale pédiatrique au Togo annoncée pour le mois de décembre 2018, l’Association humanitaire NOHA a organisé ce mercredi 17 octobre à Lomé, un après-midi récréatif destiné à la réalisation d’une œuvre d’art par les enfants. Les fonds collectés à travers cette initiative permettront l’organisation de la prochaine mission de ladite association.

La quinzaine d’enfants réunis se sont essayés en art plastique sous la direction de Sylvie Rouquette, artiste plasticienne et membre de l’Association NOHA.

Ladite initiative qui, selon les responsables, se répètera tous les quinze (15) jours avec une douzaine d’enfants devra permettre, en dehors des dons des bonnes volontés, de mobiliser une partie des ressources financières nécessaires permettant la prise en charge de l’organisation de la prochaine mission au Togo.

« Cette idée d’après-midi récréatif, je l’ai eue parce que je suis moi-même peintre sculpteur et j’ai découvert que les enfants ici au Togo n’ont pas d’après-midi art plastique. Cela permet aussi aux parents de déposer leurs enfants et d’avoir de la récupération. C’est aussi une manière pour nous de nous faire plus connaitre et de gagner des fonds pour la mission », a déclaré Sylvie Rouquette.

« C’est une bonne expérience, parce que certains enfants étaient arrivés apeurés. Mais avec le temps, ils étaient en joie lorsqu’ils commençaient par découvrir des couleurs. A un moment donné, je voyais des émerveillements dans leurs yeux. Certains étaient fascinés par leurs propres œuvres qu’ils réalisaient au point ils n’avaient plus envie de finir. Nous avons dû mettre fin à la séance », a déclaré Kokou Ekouagou artiste plasticien, encadreur des enfants lors de la séance.

Pour rappel, NOHA est une association qui se charge d’une part, de faire venir des chirurgiens pédiatres de France pour opérer des enfants souffrant des malformations internes et externes et d’autre part, de former des chirurgiens locaux pour plus d’efficacité au cours des interventions chirurgicales. La prochaine mission chirurgicale du mois de décembre prendra en compte une trentaine d’enfants au cours des sept (7) jours d’activités.

Espoir AMEHOASSI