L’association « Youth panel » célèbre la Journée Internationale de la fille à Atakpamé

Les filles de « Youth panel » ont célébré en déféré le jeudi 15 octobre au centre culturel des Ambassadeurs de Vies (ABvies) à Atakpamé, la Journée internationale de la fille. Les festivités riches en couleurs ont été marquées par diverses manifestations autour d’une thématique centrale de l’ONU « Ma voix, l’égalité pour notre avenir ».

Ces festivités sont placées sous le sous-thème « liberté en ligne ou Freedom on Line » en réponse au constat fait par Plan International Togo et les associations de jeunes (dont youth panel) selon lequel, l’Internet est utilisé Comme moyen de harcèlement des filles et jeunes femmes sur les réseaux sociaux.

Elles se situent dans le cadre du Projet « autonomisation des filles et jeunes femmes pour l’engagement citoyen au Togo, Girls Lead ».

L’esprit étant de sensibiliser l’opinion à la situation des filles partout dans le monde. En cela l’épilogue des manifestations a été marqué à Atakpamé par un concours de poème et par un panel de communication visant à reconnaître que l’autonomisation des filles, l’investissement dans leur éducation sont essentiels pour la croissance économique et l’éradication de la pauvreté. Ceci pour les faire participer significativement dans les décisions qui les concernent au sujet des clés pour briser le cycle de la discrimination et de la violence pour ainsi promouvoir et protéger leurs capacités à jouir pleinement de leurs droits.

Elle entend également mettre une lumière sur le harcèlement et les abus dont sont victimes les filles et les jeunes femmes sur les réseaux afin de les faire parvenir à l’égalité des genres dans un monde de plus en plus numérique.

Cette manifestation s’est déroulée en présence du régent du canton de Gnagna, Arouka Galathy Kokou Kobalé, du Directeur régional du plan Internationale Togo (Region des plateaux) M. Soba Palakeyem, de la Directrice du plan International Togo du projet « Filles aux commandes » (région des plateaux) et de diverses personnalités.

A l’occasion, le panel de communication a été animé par l’animatrice du projet Mme Djobo Prudence sous la modération du M Ahognan Wilfried , Secretaire de youth panel. Un accent a été sur les principaux constats aux harcèlements des filles en ligne, ce qu’il faut faire, le portrait des agresseurs, les incidences du harcèlement sur les filles et les jeunes femmes ainsi que ses conséquences sur les réseaux sociaux.

En classant les types d’harcèlement notamment le harcèlement subit par les filles pour le simple fait d’être une fille et d’être en ligne et celui qui s’intensifie lorsque les filles s’impliquent davantage et s’expriment en ligne, elle a non seulement énuméré des conséquences liées à ce phénomène mais encore a montré aux invités Comment changer et formuler des recommandations.  Selon Mlle Sanni, certaines conséquences sont : un sentiment de peur, d’insécurité physique, une estime de soi rabaissée ou perte de confiance en soi, un stress mental ou émotionnel et des difficultés à l’école.

Depuis Atakpamé, Evrard NOMANYO