Le Burkina Faso à l’honneur sur le site de la 15ème foire...

Le Burkina Faso à l’honneur sur le site de la 15ème foire internationale de Lomé

SHARE
Visite des stands par Mme Bernadette Legzim-Balouki et Harouna KABORE
Visite des stands par Mme Bernadette Legzim-Balouki et Harouna KABORE
image_pdfimage_print

Le Burkina Faso était à l’honneur ce samedi 24 novembre à la 15ème foire internationale de Lomé. Le pays invité d’honneur à cette édition de la foire a saisi l’occasion de cette journée qui lui a été dédiée pour non seulement vanter les mérites et la qualité de ses produits présents sur le site du Centre Togolais des Expositions et Foires (CETEF-Lomé), mais aussi de présenter au grand public,  les opportunités et autres mesures incitatives mises en place par le « pays des hommes intègres » pour attirer les investisseurs.

La célébration de cette journée dite du Burkina Faso a connu la présence de la Ministre du Commerce et de la promotion du secteur privé, Mme Bernadette Legzim-Balouki qui avait à ses côtés, son homologue en charge du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat du Burkina Faso, M. Harouna KABORE.

A travers sa participation à cette 15ème foire internationale de Lomé, le Burkina Faso traduit, selon le Ministre Harouna KABORE, sa disponibilité et son engagement à faire de l’intégration économique, une réalité. Il a invité le public à consommer les produits locaux et à privilégier les échanges sud-sud, afin de soutenir les efforts des braves et vaillants transformateurs.

« Le gouvernement (burkinabè, Ndlr) s’est engagé à promouvoir les acteurs économiques par le développement de la transformation des produits locaux. Le beurre de karité, le sésame, l’anacarde, les fruits, les produits forestiers non ligneux, l’oignon, le textile et l’habillement, l’artisanat d’art (…) constituent des filières où les producteurs mettent leurs capacités à mettre à la disposition des consommateurs, non seulement des produits de grande qualité mais aussi créateurs de richesses et d’emplois », a-t-il souligné.

De son côté, la Ministre Legzim-Balouki a expliqué que le bien-être des populations de même que le développement des pays africains passent nécessairement par la transformation des produits locaux. Il a encouragé les opérateurs des deux pays économique à renforcer davantage leurs relations d’affaires et de partenariat.

A cette édition 2018 de la foire internationale de Lomé, le Burkina est présent dans le Pavillon AGOU avec 86 entreprises et sociétés exposantes dans 43 stands de 9m² soit en tout 337m². Des chiffres ne tiennent pas compte des exposants traditionnels burkinabè à la Foire de Lomé qui ont gardé leurs places dans le pavillon MONO. Le Burkina occupe bat ainsi le record détenu par l’Egypte en 2016 avec 30 exposants sur 270 mètre carrés, selon le Directeur général du CETEF, Johnson Kuéku Banka.

Placées sous le thème «  la chaîne de valeur, vecteur du progrès économique », les activités de cette foire sont prévues pour prendre fin le 10 décembre prochain.

David