Le HCRRUN de nouveau au chevet des victimes non vulnérables dans les...

Le HCRRUN de nouveau au chevet des victimes non vulnérables dans les Plateaux

SHARE
Le HCRRUN à Atakpamé
Le HCRRUN à Atakpamé
image_pdfimage_print

Des membres du Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) à savoir la Présidente, Mme Awa Nana Daboya et le 1er rapporteur, M.Wiyao Evalo sont depuis ce lundi à Atakpamé dans la région des Plateaux pour une nouvelle mission de prise en charge des victimes non vulnérables des troubles de 2005. Cette mission qui prendra fin le 16 février prochain se situe dans le cadre du prolongement de la mise en œuvre du volet indemnisation et programme de réparation entamée l’an dernier.

À la différence de Lomé où l’opération a pris en compte les victimes vulnérables, pour l’étape d’Atakpamé, elle s’occupera des victimes non vulnérables. Mme Awa Nana a émis le vœu que cette action symbolique de réparation permette aux victimes ou à leurs ayants droits de se sentir soulagé et à tous les Togolais de tourner la page du passé tourmenté pour envisager l’avenir avec optimisme car dit-elle, se réconcilier pour un mieux-vivre collectif au Togo n’est possible que par la tolérance, le pardon, le respect mutuel.

Une allocation de 5.000.000.000 F CFA issue de l’année budgétaire de 2018 est mise à la disposition du HCRRUN pour la poursuite de la prise en charge médicale et l’indemnisation des victimes de violence à caractère sociopolitique au Togo selon les recommandations de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR).

Selon M. Wiyao, cette deuxième allocation servira aussi à faire des réparations communautaires et à rendre hommage à certaines grandes personnalités qui ont marqué l’histoire du Togo. Après les Plateaux, la mission va se poursuivre dans la région centrale et celle de la Kara.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo