Le SAHEL contre le détournement et le trafic des armes légères et...

Le SAHEL contre le détournement et le trafic des armes légères et de petits calibres

SHARE
image_pdfimage_print

Dans le cadre des activités du projet sur la Sécurité Physique et Gestion des Stocks d’Armes (PSSM) au Sahel cofinancé par l’Union Européenne (UE) et le Bureau des Nations Unies pour les affaires de désarmement (UNODA), la ville de N’Djamena au Tchad accueille depuis le 27 Juin 2016, une rencontre sous régionale autour du thème : «Consultation Nationale sur les procédures relatives à la sécurité physique et à la gestion des stocks et pour la détermination des sites pilote».

 Organisée par le Centre Régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) dont le siège est à Lomé, en collaboration avec les autorités nationales tchadiennes, cette rencontre vise la sécurité et à la stabilité dans la région du Sahel à travers la lutte contre le détournement et le trafic des armes légères et de petit calibre (ALPC), de même que de leurs munitions, par l’amélioration de la sécurité physique et une meilleure gestion des stocks.

Au total six pays sont concernés par ce projet à savoir le Burkina–Faso, le Tchad, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Nigeria. Au cours des deux jours que vont durer les travaux, les experts nationaux et internationaux œuvrant dans le domaine sécuritaire vont se pencher sur la thématique en vue de passer en revue la législation et des procédures nationales en la matière. Ils auront également à partager leurs expériences, en vue de convenir sur des voies à suivre pour améliorer ou adopter la législation et les procédures nationales aux instruments sous – régionaux, régionaux et internationaux auxquels le Tchad est partie.

Trois sites pilote (un dans la capital, un en province, un dans une zone rurale), seront identifiés et retenus, pour les activités à venir. L’étape de N’Djamena, est la troisième après celles de Ouagadougou au Burkina Faso et Niamey au Niger programmées dans les pays cibles. Elle fait également suite à la conférence de Wilton Park qui s’est tenue au mois de mars 2016, à Lomé au TOGO.

Pour rappel, le Projet « Sécurité Physique et Gestion des Stocks (PSSM)» au Sahel vise à contribuer à la sécurité et la stabilité au Sahel par la prévention du détournement des ALPC et munitions détenues par les gouvernements ainsi que leur trafic illicite en fournissant une assistance aux six pays concernés.

David SOKLOU