Le secteur minier togolais de plus en plus attractif

Le secteur minier togolais de plus en plus attractif

SHARE
image_pdfimage_print

Depuis l’expression de la volonté manifeste du gouvernement togolais d’arrimer les valeurs de traçabilité et de transparence aux activités d’industries extractives à travers l’adhésion du Togo en 2010 à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), le secteur minier du pays devient de plus en plus attractif.

De 2015 à 2019, le Togo a en effet déjà délivré 16 permis de recherches pour confirmer les données d’existence et de disponibilité de gisements. En novembre 2019, le pays a signé un mémorandum d’entente avec la société DANGOTE pour la construction d’un complexé de fertilisant et surtout l’exploitation du phosphate un autre volet concerne la construction d’une cimenterie.

Par ailleurs, le Gouvernement togolais s’est engagé à mettre en valeur d’autres gisements de matières premières dont l’étude est arrivée au stade de faisabilité ou de certification. Il s’agit, entre autres : de l’argile, du sable en verre, des attapulgites et bentonites, du marbre et des pierres ornementales, du gravier.

Le secteur minier contribue pour une part importante dans le développement économique du pays. Il faut souligner que le Togo est le troisième producteur de phosphate en Afrique subsaharienne.

David S.