Le Togo actualise ses données sur les filières fruits et légumes

Le Togo actualise ses données sur les filières fruits et légumes

SHARE
Des fruits
Des fruits
image_pdfimage_print

Le Togo dispose dorénavant de données actualisées sur les filières fruits et légumes et leur contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le rapport de l’étude commanditée à cet effet par la FAO en collaboration avec le Gouvernement togolais a fait l’objet de validation à l’issue d’un atelier organisé ce 14 Mars au Cabinet du Ministère de l’agriculture et de la production animale et halieutique à Lomé.

La production des fruits et légumes est pratiquée sur presque toute l’étendue du territoire togolais. Mais jusqu’en 2013, il n’existait pas de données statistiques actualisées sur les filières fruits et légumes. Les études thématiques réalisées en 2013 dans le cadre du quatrième Recensement national de l’agriculture (RNA) ont certes permis au pays de disposer de statistiques sur les productions mais ces données ne sont pas toutes actualisées cinq années après.

La validation du rapport d’étude après son amélioration à l’issue de l’atelier, permet ainsi de disposer d’un document consensuel qui reflète l’image des filières fruits et légumes dans le pays. Le document permettra au Gouvernement de fixer les grandes orientations pour le développement desdites filières à l’échelle nationale.

La Secrétaire générale du Ministre de l’agriculture a expliqué que l’objectif consiste à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations tout en leur garantissant des produits de qualité et en quantité suffisante.

« L’actualisation de ces données permettra certainement de contribuer à une meilleure orientation des interventions du Gouvernement dans les filières fruits et les légumes en ce qui concerne le développement des chaines de valeur qui constitue l’une des priorités du Plan National de Développement (PND) définit dans l’axe stratégique 2 : ‘’développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives’’ ainsi que les actions du Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) pour le développement de la filière », a indiqué Mme Bali Nèmè Helène.

Le gouvernement Togolais dans la mise en œuvre de cette étude sur l’état des lieux de la production des fruits et légumes, a reçue l’appui technique et financier de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui œuvre pour l’élimination de la faim, de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition.

« L’étude faite a montré que le Togo produit annuellement 600 000 tonnes de fruits et 40 000 tonnes de légumes et sur ces 600 000 tonnes, la moitié est perdu au cours de la production ou du transport. Tout en voulant que ce secteur soit pourvoyeur d’emploi et de richesse, il faut améliorer le circuit de transformation, de conservation et  de stockage », a déclaré Djiwa Oyétoundé chargé de programme en charge du bureau de la FAO-Togo.

« En gros, l’étude a montré que nous avons un potentiel, elle montré aussi que depuis quelques années il y a beaucoup d’acteurs qui transforme localement des fruits. Oui, le secteur fruits et légumes peut être le secteur véritable que le Togo peut faire la différence surtout que nous exportons vers les pays limitrophes », a-t-il ajouté.

Il faut souligner que les fruits et les légumes ont une grande importance tant sur le plan nutritionnel, économique que la santé. Sur le plan nutritionnel, les fruits et les légumes représentent d’importantes sources de vitamines, minéraux, fibres, antioxydants et d’énergie, dont le rôle sur le métabolisme et le bien être est chaque jour confirmé.Elisabeth S.