1

Le Togo en mission de bons offices dans l’affaire des 49 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako

Le Togo assure une médiation entre le Mali et la Côte d’Ivoire au sujet de l’affaire des 49 soldats ivoiriens arrêtés le 10 juillet dernier à Bamako dans la capitale malienne.

Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a été en effet sollicité pour aider à une résolution de ce différend qui oppose les deux pays.

Porteur d’un message du dirigeant togolais, le ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur, Prof Robert Dussey a rencontré respectivement dans ce sens le président de la Transition malienne Colonel Assimi Goïta lundi 18 juillet à Bamako, et le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara ce mardi 19 juillet à Abidjan.

Robert DUSSEY reçu en audience à Bamako par le Colonel Assimi Goïta

Sur le sujet, Président de la Transition s’est dit ouvert au dialogue et disposé à œuvrer, conformément à l’esprit de fraternité et d‘excellentes relations entre le Mali et la Côte d’Ivoire, à un dénouement heureux de cette situation, y compris par voie diplomatique, dans le strict respect de la souveraineté du Mali.

Abidjan a pour sa part salué l’implication personnelle Faure Gnassingbé dans les initiatives visant à parvenir à la décrispation de cette situation et a remercié le Colonel Assimi GOITA, pour sa disponibilité à œuvrer à un dénouement heureux de la question.

Alassane Ouattara a également a rappelé les relations séculaires de fraternité entre la République de Côte d’Ivoire et la République du Mali et a manifesté sa détermination à travailler, de concert avec la parte malienne, à un règlement rapide de cette question.

Pour sa part, le patron de la diplomatie togolaise Robert DUSSEY a réitéré la disponibilité à aider les deux parties à s’accorder sur l’essentiel et à aller vers une solution concertée dans l’intérêt bien compris de chacun des pays.

La Rédaction