Le Togo propose la création d’un musée dédié aux mémoires africaines

Le Togo propose la création d’un musée dédié aux mémoires africaines

SHARE
Le ministre Robert Dussey présidant les travaux
image_pdfimage_print

Création d’un musée dédié aux mémoires africaines, et organisation d’un Forum Economique de la Diaspora et des Afrodescendants : ce sont là les deux projets phares proposés par le Togo à l’occasion de la troisième réunion virtuelle du Haut Comité de la « Décennie des racines africaines et de la diaspora africaine » tenue ce lundi 13 décembre.

La réunion a été présidée par le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, Prof. Robert DUSSEY.

Elle a permis aux membres du Haut Comité de discuter et d’adopter le plan d’action qui précise les différents projets qui seront réalisés dans les premières années de la décennie

Le patron de la diplomatie togolaise a notamment indiqué que la décennie existera principalement à travers des projets concrets. Il a en outre exhorté les membres du Haut Comité à se mobiliser fortement pour ces réalisations au service du développement de notre continent.

« Pour beaucoup de participants, il ne s’agit pas de réinventer la roue mais de s’inscrire dans la continuité des initiatives déjà décidées et en cours ou en attente de mise en oeuvre par la Commission de l’Union africaine notamment à travers la Direction des citoyens et de la diaspora (CIDO) », indique la note issue de la réunion.

Une synthèse des projets sera présentée prochainement dans le cadre de l’Agenda de la Décennie.

Le Haut Comité en charge de la Décennie des racines africaines et de la diaspora africaine est composé de 15 pays dont : Afrique du Sud, Algérie, Angola, Cameron, Ethiopie Gambie, Ghana, Guinée Equatoriale, Maroc, Namibie, République du Congo, Sénégal, Tanzanie, Tunisie et le Togo

David S.