Le Togo réaffirme sa volonté d’adhérer au Commonwealth

Le Togo réaffirme sa volonté d’adhérer au Commonwealth

SHARE
image_pdfimage_print

Le Togo est en passe d’adhérer au Commonwealth. Le processus enclenché depuis 2014 se poursuit. Une nouvelle mission de l’organisation séjourne actuellement à Lomé où elle a déjà eu des échanges avec le Premier ministre Mme Victoire Tomegah-Dogbé et des membres du gouvernement.

Il s’agit d’une mission d’évaluation qui aura également des échanges avec d’autres acteurs de la vie sociopolitique et économique du Togo notamment les responsables des d’institutions de la République, des partis politiques, des organisations de la société civile et des organisations professionnelles de presse.

Un rapport de la mission sera déposé au secrétariat général du Commonwealth pour décision finale à l’issue de laquelle le Togo pourra officiellement déposer son dossier d’adhésion.

Le Commonwealth, c’est au total 54 Etats avec plus de deux (02) milliards de personnes. Le Togo espère dans cette dynamique, nouer de nouveaux partenariats économique et tirer le meilleur profit du marché que représente cette organisation.

« Le Togo restera un pays francophone et appartiendra toujours également à la Francophonie. Rien ne changera sauf un renforcement du programme de l’enseignement de l’anglais (…) ; Le Togo est un État indépendant et peut adhérer à l’organisation de son choix. Ce n’est pas une façon de couper les ponts avec la France. Nous voulons simplement activer d’autres partenariats et se frotter à d’autres culture », indique une source officielle à Lomé.

Il faut souligner que c’est la troisième mission du Commonwealth au Togo après les deux premières qui remontent en 2017.

David S.