Le Togo réalise une nouvelle opération de 150 millions d’euros sur le...

Le Togo réalise une nouvelle opération de 150 millions d’euros sur le marché international

SHARE
Sani Yaya, Ministre de l’économie et des finances (Image d’illustration)
image_pdfimage_print

Le Ministère de l’Economie et des Finances a annoncé mercredi, la signature le 20 mai dernier d’un second emprunt en euros de la République togolaise sur le marché international pour un montant d’environ 150 millions d’euros.

Selon les informations, cette transaction s’inscrit dans la stratégie du Gouvernement togolais de reprofilage à plus long terme et à de meilleures conditions financières de certaines dettes domestiques.

A l’image de la première opération effectuée en fin 2019 conformément aux engagements pris par le Togo dans le cadre de son programme avec le Fonds Monétaire International, cette seconde opération de reprofilage de la dette domestique du Togo se traduit pour le pays par une réduction supplémentaire du service de sa dette de plus de 80 millions d’euros au cours des 3 prochaines années. Elle vient s’ajouter à celle de près de 50 millions d’euros de l’opération de décembre dernier.

« Au total, la stratégie de gestion active de la dette mise en œuvre par le Togo au travers de ces deux opérations se sera traduite par la levée de plus de 250 millions d’euros sur les marchés internationaux à des maturités finales de 10 ans et des taux compris entre 4,5 % et 4,75 %, permettant de rembourser de manière anticipée des dettes domestiques commerciales à court terme portant intérêt à des taux compris entre 6,75 % et 7,6 % », indiqué le communiqué du ministère de l’économie et des finances.

«  La mise en œuvre réussie de cette stratégie permet de positionner le pays comme un emprunteur de référence sur les marchés internationaux, d’améliorer l’évaluation du risque de surendettement du pays par le FMI et de réaliser des économies substantielles du service de sa dette dès cette année et sur les deux prochaines années », précise le document.

Avec une durée de 10 ans et un coût global de l’ordre de 4,5 %, cette nouvelle opération traduit selon le gouvernement, la qualité de crédit du Togo en tant qu’emprunteur international, en particulier en cette période de forte volatilité et de prudence accrue des investisseurs.

David S.