Législatives de 2018 : La HAAC donne une mention « bien »...

Législatives de 2018 : La HAAC donne une mention « bien » aux médias

SHARE
Le président de la HAAC, M. Pitalounani TELOU
Le président de la HAAC, M. Pitalounani TELOU
image_pdfimage_print

Les médias ont fait du bon travail durant le processus électoral ayant conduit aux élections législatives du 20 décembre 2018. C’est en effet, ce qu’il faut retenir du rapport de la gestion de la campagne médiatique de ce scrutin, un document élaboré par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) et rendu public au cours d’un atelier-bilan organisé ce mardi 16 avril à Lomé.

Le rapport de la HAAC fait le point de l’ensemble des activités liées à la gestion de la campagne électorale. Il comporte quatre parties notamment la préparation de la gestion médiatique de la campagne, l’organisation de la couverture médiatique, l’observation sur le déroulement de la campagne et les recommandations.

« Aucun incident n’a été signalé dans le processus de couverture médiatique. La HAAC n’a été saisie d’aucune plainte pour non-respect des dispositions prises, ni de plainte pour des menaces sur un journaliste au cours de l’exercice de son métier pendant le processus. Cela traduit le sens de responsabilité des médias, si l’on tient compte du contexte dans lequel ces élections ont été organisées, contexte qui relève des contradictions de la classe politique togolaise », a indiqué le président de la HAAC, M. Pitalounani Télou.

En termes de recommandations, la HAAC souhaite de la part du Gouvernement, que des ressources financières suffisantes soient mises à sa disposition pour lui permettre d’organiser les activités à temps. Elle sollicite également le renforcement de l’effectif de son personnel du service de monitoring et un financement public pour les médias publics et privés.

A l’endroit des médias, il est demandé de s’approprier et de respecter scrupuleusement les textes édités par la  HAAC pendant la période électorale, et de se conformer aux prescriptions de leurs cahiers de charges.

Pour les candidats aux élections, il est demandé à l’avenir, de respecter les délais réglementaires de dépôt des messages et déclarations pour le visionnage, et de respecter l’obligation d’envoyer des représentants dûment mandatés auprès de la HAAC pour le visionnage. Il est également recommandé de prendre des dispositions pour l’enlèvement des affiches à la fin de la campagne.

David S.