Les artisans Togolais bénéficient d’une assurance maladie

Les artisans Togolais bénéficient d’une assurance maladie

SHARE
Le représentant des artisans et la présidente de l’INAM (©Elite d’Afrique)
Le représentant des artisans et la présidente de l’INAM (©Elite d’Afrique)
image_pdfimage_print

Le ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse en collaboration avec le ministère de la fonction publique, du travail, de la reforme administrative et de la protection sociale ont procédés ce mardi à Lomé, au lancement du dispositif de protection sociale des artisans. La mis en place de ce dispositif par l’Institut National de l’Assurance Maladie (INAM), s’inscrit dans le cadre de l’extension des systèmes contributifs de sécurité sociale et d’assurance sociale aux secteurs formel et informel de l’économie Togolaise. Cette assurance va permettre aux artisans Togolais de bénéficier de la prise en charge des risques liés aux maladies non-professionnelles.

Selon la ministre développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse, Mme Victoire Tomégah-Dogbé, il est établi que les artisans sont confrontés à divers risques sociaux tels que la maladie, les accidents et l’infirmité. Des évènements malheureux devant lesquels il reste impuissant puisque ne disposant pas suffisamment de ressources pour se prendre en charge. Ils sont au même moment confrontés à l’absence d’offre de couverture sociale adaptée à leurs besoins. C’est donc pour leur venir en aide que l’Etat à travers ce dispositif, leur offre un mécanisme approprié spécifique.

« Le développement du mécanisme approprié de protection social pour les artisans constitue une priorité et un axe stratégique majeur de la politique national de développement de l’artisanat, il s’inscrit dans la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) notamment son axe 3 relatif au renforcement des mécanismes de protection social et cet action contribuera à la réalisation de l’objectif relatif à l’extension des systèmes contributif de sécurité social et de l’assurance sociale au secteur formel et informel de l’économie », a souligné la ministre.

Pour le président de la chambre des artisans Kodjo Eklou qui s’est réjoui de cette initiative du gouvernement, ce dispositif de protection sociale vient à point nommé car elle vient combler l’une de leurs attentes. « Désormais, l’artisanat Togolais ne sera plus confronté à des difficultés lorsqu’une   maladie nous touche ou touche un membre de notre famille, nous allons tous nous mobiliser autour de sa réussite », a-t-il déclaré.

Il faut noter que l’INAM au jour d’aujourd’hui se positionne comme un organisme gestionnaire de maladie et accident non professionnelle. Elle compte plus de 36.000 bénéficiaires, plus de 6.000 prescripteurs conventionnés sur l’ensemble du territoire, plus de 200 pharmacies réparties dans les 5 régions du Togo et plus de 1.000 centres de soins conventionnés.

Elisabeth S.