Les populations de Bè-Est sensibilisées sur les enjeux de la décentralisation

Les populations de Bè-Est sensibilisées sur les enjeux de la décentralisation

SHARE
Une vue des officiels
Une vue des officiels
image_pdfimage_print

Les avantages et les contraintes liés à la décentralisation étaient au centre d’une rencontre d’information et de sensibilisation organisée ce lundi 04 Mars à l’endroit des populations de Bè-Est à Lomé. Cette initiative du Ministère en charge de la décentralisation soutenue par l’Agence de la coopération allemande (GIZ) s’inscrit dans le cadre d’une campagne nationale qui vise à susciter l’adhésion et la participation de toute la population dans le processus de décentralisation en prélude aux prochaines élections locales au Togo.

Les débats ont été animés par le Préfet du Golfe Komlan Agbotsè, le secrétaire général de ladite Préfecture Bernard Lébénè Djagbavi et d’autres acteurs outillés à cet effet.

Ces derniers ont expliqué aux leaders d’opinion notamment les chefs traditionnels et aux populations que la décentralisation repose avant tout sur un principe démocratique dans la mesure où elle permet aux populations au sein d’une collectivité territoriale de gérer leurs affaires de façon autonome en tant que personne de droit public. C’est en effet cette personnalité morale de la collectivité qui justifie le pouvoir de décider en même temps que la capacité de disposer de moyens matériels et financiers d’agir avec l’accompagnement de l’Etat.

« Aujourd’hui, il est question qu’on aille de commune en commune pour toucher les populations à la base leur expliquer tant en français qu’en vernaculaire la décentralisation, ses fonctionnements, les problèmes que vont poser cette décentralisation et dans quelle esprit nous allons nous tenir pour assoir cette décentralisation dans notre pays pour que les gens ne soient pas surpris à la base », a indiqué le secrétaire général de la Préfecture du Golfe.

Au Togo, les dernières élections locales remontent à 1987. Depuis, les affaires publiques au niveau des collectivités locales sont gérées  par les Préfets ainsi que les délégations spéciales mises en place par l’autorité publique au niveau des communes. Les défis que pose la décentralisation se situent au niveau du renforcement de la démocratie représentative et participative, du transfert des compétences et des ressources et de leur gestion par les collectivités locales et d’une plus grande participation de la population aux activités économiques, sociales et politiques.

Au demeurant, le processus de décentralisation connait ces derniers temps un coup d’accélérateur imprimé par le Gouvernement avec le soutien de ses partenaires. Les élections locales sont prévues pour se tenir avant la fin de cette année 2019.

David S.