Les responsables de l’ASVITTO souhaitent bon départ aux sept (7) démissionnaires

Les responsables de l’ASVITTO souhaitent bon départ aux sept (7) démissionnaires

SHARE
image_pdfimage_print

Suite à la sortie médiatique faite par les sept (7) démissionnaires de l’Association des victimes de torture au Togo (ASVITTO), le Secrétaire général de ladite association, Kao Atcholi, intervenant ce mercredi sur une radio de la place, n’a pas semblé y tailler de l’importance.

Pour lui, il suffit de se remémorer les différentes activités de l’ASVITTO pour s’enquérir de ce que ces personnes n’ont jamais été visibles. Et s’ils ont décidé de démissionner, c’est qu’ils se font manipuler comme à leur habitude.

« Pour créer l’association, nous avons commencé par nous faire entendre, ils nous ont entendus et sont venus, nous les avons accueillis  à bras ouverts mais c’est par eux que le pouvoir a pu infiltrer ASVITTO. En témoigne l’affaire de 2 millions injectés dans l’association. Les gens de ce groupe sont allés prendre l’argent et se sont retirés. Lorsqu’ASVITTO a tout fait pour obtenir les indemnisations, toutes ces personnes en ont bénéficié », a-t-il déclaré.

Comme pour dire que s’il y a à redire, c’est dans les rangs des démissionnaires qu’il faut chercher ce qui ne va pas.

Autrement dit, les responsables de l’ASVITTO rejettent autant la gestion « opaque » de fonds dont on les accuse, que l’absence de volonté manifeste de discuter avec le pouvoir judiciaire pour résoudre définitivement l’affaire.

Pour eux, depuis quatre (4) années où l’ASVITTO fonctionne, 29 personnes ont été relâchées, ce qui démontrent l’ouverture dont font preuve les dirigeants.